Club de foot Montréal

De nouvelles cartes dans le jeu de Wilfried Nancy

Publié | Mis à jour

On a eu droit à une belle surprise quand un doublé de Ballou Tabla en fin de match a permis au CF Montréal de défaire les Wanderers de Halifax en quart de finale du Championnat canadien, mercredi soir.

Ce n’est pas que l’on doutait du talent du jeune homme, au contraire. C’est plutôt qu’il revient de très loin cette saison.  

Les blessures, dont une à l’aine particulièrement tenace, ont fait en sorte qu’il faisait une toute première sortie avec l’équipe lors de cette rencontre.

Pour cette seule raison, il y a de quoi se réjouir du retour du jeune espoir du club.

Wilfried Nancy connaît Ballou Tabla depuis longtemps. Il faut se rappeler que le milieu de terrain a fait ses débuts à 17 ans.

Qu’est-ce que l’entraîneur-chef de l’équipe veut voir de la part de son milieu de terrain d’ici la fin de la saison?

«Constance et persévérance, répond-il sans hésitation. Il a mis deux buts et il nous a aidés à gagner ce match.»

«C’est un joueur qui a du talent, mais il doit être constant et c’est son objectif. Il faut voir s’il sera capable d’être constant dans les moments négatifs.»

«Il n'y a plus de comparaison»

À son arrivée avec l’équipe première, en 2017, Ballou était un joyau et on le comparait beaucoup à Alphonso Davies, alors avec les Whitecaps de Vancouver.

On connaît la suite. Le premier a été transféré au FC Barcelone par l’Impact d’alors et le second est parti au Bayern Munich au début de 2019 où il s’épanouit depuis pendant que Ballou est rentré à Montréal en 2019 par voie de prêt pour ensuite être transféré définitivement.

«Les comparaisons, c’était il y a longtemps, a soutenu Wilfried Nancy. Il n’y a plus de comparaison. C’est un joueur qui doit vivre le moment et progresser.»

«Il sait pertinemment que les attentes c’est bien, mais il n’y a plus d’attentes. Et on peut progresser à tout âge.»

Depuis son retour en 2019, Ballou n’a disputé que neuf rencontres de MLS avec l’équipe, dont une seule comme partant.

Sans dire qu’on avait un peu abandonné dans son cas, disons que les belles promesses commençaient à être derrière lui. On lui accolait aussi une réputation de joueur difficile tout en oubliant qu’il sortait à peine de l’adolescence.

Cette période d’inactivité prolongée semble avoir fait ressortir le meilleur chez le jeune homme. On a d’ailleurs eu l’impression d’avoir un autre Ballou Tabla devant nous lors du point de presse d’après-match mercredi.

«Il faut être professionnel, et ça ne veut pas dire qu’il ne l’a pas été, a insisté Nancy. Mais ça demande du travail et de la rigueur.»

Plus de maturité

Selon Samuel Piette, qui a croisé Ballou à son arrivée à Montréal en 2017, son jeune coéquipier a beaucoup changé cette année.

«C’est sûr que Ballou a été à l’écart longtemps en raison de sa blessure, mais même s’il était laissé de côté, il se présentait à chaque entraînement en étant toujours content d’être un membre de l’équipe même s’il n’était pas directement impliqué.»

C’est au retour de Barcelone que Ballou a commencé à changer d’après Piette.

«Il est revenu et depuis, il affiche plus de maturité. Il s’entraîne super fort même s’il ne fait pas partie des plans immédiats.»

Dans le plan de retour de Ballou, Wilfried Nancy a souligné l’importance d’une équipe des moins de 23 ans, ce que ses prédécesseurs n’avaient pas à leur disposition.

«Les U23, c’est un outil pour aider les joueurs à être performants, soutient Nancy. Si je juge qu’un joueur a besoin d’avoir des minutes de jeu, je vais l’envoyer avec le U23 pour qu’il ait le rythme.»

«On a vu avec Ballou, Matko [Miljevic] et Lassi [Lappalainen] qu’ils ont manqué de rythme. Ils peuvent être dans le groupe ou aller dans les U23 comme c’est le cas des joueurs qui reviennent de blessures.»