Quebec

Crédit : Photo d’archives, Stevens Leblanc

LHJMQ

Un attaquant ontarien à l’essai avec les Remparts

Publié | Mis à jour

L’attaquant Hugo Audette a annoncé aux Remparts qu’il quittait l’équipe, au cours des derniers jours. Afin de pallier cette perte, Patrick Roy a fait signer un contrat d’essai à l’ailier ontarien Rylan Bowers.

Le droitier de 19 ans venait d’être retranché par les Steelheads de Mississauga de la Ligue junior de l’Ontario (OHL).

«On va essayer Rylan et voir ce que ça va donner, a mentionné Roy. On va se donner une semaine pour voir où il en est. Si je vois une bonne progression, on va lui faire commencer l’année.»

Bowers n’aura donc pas beaucoup de temps pour se faire valoir, surtout qu’il n’a pas joué la saison dernière en raison des restrictions ontariennes liées à la COVID-19.

Travaillant

«Je suis un attaquant travaillant qui aime le jeu physique, qui aime gagner mes batailles et marquer des buts, s’est-il décrit. Je veux prouver que je peux jouer dans cette ligue en utilisant mon style de jeu à mon avantage.»

Dans le cas d’Audette, il a annoncé à Roy avoir perdu la passion pour le sport et qu’il préférait retourner chez lui.

«Il ne se sentait pas d’attaque pour faire les sacrifices que ça demande pour jouer dans cette ligue», a expliqué l’entraîneur-chef.

«Il s’ennuyait de sa famille et voulait se rapprocher. Le hockey, ce n’est pas une obligation pour personne. À ma dernière année, j’ai laissé 8 M$ puisque je sentais que je n’avais plus envie de faire les sacrifices. Le hockey, il faut que ça vienne des tripes et il faut que tu aimes ça».

Audette demeurera un joueur affilié avec les Remparts.

Komarov : toujours rien

Par ailleurs, les Remparts continuent d’attendre dans le dossier du défenseur russe Vsevolod Komarov. L’organisation a de nouveau reçu une confirmation mardi matin que le dossier n’avait pas progressé.

Joint par message texte, son agent Sacha Tyjnych a déploré la situation.

«C’est vraiment dommage. La demande a été faite il y a 50 jours. On espère maintenant que ça viendra prochainement.»

«Pendant ce temps, Vsevolod s’entraîne sur et hors glace à tous les jours, chez lui à Chelyabinsk en attendant son visa.»