Crédit : Photo Agence QMI, Mario Beauregard

Alouettes de Montréal

Alouettes: Khari Jones sera de retour mardi

Publié | Mis à jour

L’entraîneur-chef des Alouettes de Montréal Khari Jones reprendra les rênes de l’équipe mardi matin après avoir contracté la COVID-19. Pendant son absence, c’est André Bolduc qui a pris la relève, et il est très heureux du travail accompli.

Bolduc savait dans quoi il s’embarquait puisqu’il a dirigé le Vert & Or de l’Université Sherbrooke entre 2007 et 2011. Malgré le revers de 27 à 18, l’entraîneur des demis a apprécié son baptême chez les professionnels.

«Khari va être là demain matin. Il a vraiment hâte d’être de retour», a commencé par confirmer Bolduc au terme de la séance d’entraînement de lundi.

«Vraiment une belle expérience. Pas de mauvaises surprises. Je trouve que ça a bien été pour la gestion. J’ai trouvé les arbitres très collaboratifs. Quand je leur parlais, on a eu de bonnes discussions. J’ai vraiment aimé la confiance des joueurs toute la semaine. J’ai senti l’appui de tous. Ç’a été à mon goût; je suis très satisfait.»

Question de confiance

Questionné à propos de ses décisions, Bolduc vit bien avec le déroulement du match. Il affirme, non sans raison, que le club s’est placé en position de marquer régulièrement et que c’est finalement un manque de finition et de confiance qui a fait la différence.

«Il n’y a rien que je remets en doute dans l’ensemble, a-t-il dit. J’ai aimé les décisions prises qui ont permis à l’équipe de se placer en position de marquer. [David Côté] était en feu. Je voulais simplement placer l’équipe en position de gagner, et ce n’est pas arrivé.»

«Le dernier revirement nous a coûté plus cher qu’il aurait dû. Nous devons être forts mentalement parce que la Ligue canadienne de football (LCF), c’est 60 minutes. Il faut simplement y croire. Dans la LCF, nous pouvons revenir de l’arrière, peu importe le pointage si tu as le talent que nous avons. Il faut juste travailler un peu la confiance.»