Crédit : Martin Chevalier / JdeM

LNH

Contrat de Tkachuk: toute la famille s'en mêle!

Publié | Mis à jour

À l’aube de l’ouverture du camp d’entrainement des Sénateurs d’Ottawa, Brady Tkachuk est toujours à la recherche d’un pacte, une situation connue par sa famille.

Quand son frère, Matthew, a signé son contrat actuel, bon pour trois ans et 21 millions $ avec les Flames de Calgary, il l’a fait à la fin du mois de septembre 2019. La même chose est survenue avec leur père, Keith.

«Il est peut-être actuellement en train de faire un Tkachuk’, a indiqué Matthew Tkachuk, à la baladodiffusion de Sportsnet, "31 Thoughts: The Podcast", vendredi. Notre père a attendu, Matthew a attendu et Brady semble être sur cette voie aussi. On espère qu’il va trouver son entente, mais il y a beaucoup de fausses rumeurs à cet égard. Ils ne sont pas si près, mais qui sait? Peut-être qu’ils trouveront un terrain d’entente.

Si la famille Tkachuk est reconnue pour être difficile à affronter et avoir le don de se glisser sous la peau de ses adversaires, tout ça doit également être vrai quand il s’agit de négociations. Les hockeyeurs sont aussi durs sur une patinoire qu’en affaires et ils se tiennent en meute.

Comme «une entreprise familiale»

«Je suis dans le "mixe", je le suis toujours. C’est une entreprise familiale, personne ne veut avoir à faire avec les Tkachuk là-dedans, mais on le fait par comité [...] Mon père et moi sommes assurément impliqués. Brady a besoin qu’on l’aide avec ces choses. Il n’est pas autant coupe-gorge que nous l’étions dans notre situation, mais il devient de plus en plus un Tkachuk au fur et à mesure que cette affaire continue.»

Les plus récentes rumeurs qui circulent au sujet de Brady Tkachuk prétendent qu’il se dirigerait vers la signature d’un contrat de huit ans et 8 millions $ annuellement, un pacte identique à celui qu’a signé Thomas Chabot en 2019. Ce salaire est certainement justifié, si on se fie aux dires de son frère.

«C’est un très bon joueur qui mérite d’avoir tout ce qu’il peut, a vanté Matthew. Il est la partie la plus importante de son équipe. Le capitaine. Il adore être là, alors on verra ce qui arrive.»

Le camp d’entrainement des Sénateurs s’amorcera le mercredi 22 septembre.