Crédit : AFP

MLB

Vladimir Guerrero fils rêve aux 50 circuits

Publié | Mis à jour

Avec encore 16 matchs à disputer, Vladimir Guerrero fils n’est qu’à cinq longues balles d’atteindre son objectif de frapper 50 circuits en une saison.

Déjà, à 22 ans, il a fracassé en début de semaine le record en carrière de son illustre père qui, lorsqu’il n’avait que 25 ans dans l’uniforme des Expos de Montréal en 2000, avait réussi 44 coups de quatre buts. 

«Depuis que je suis enfant et que mon père a pris sa retraite, il m’a fait cette demande. Il m’a dit qu’il aimerait que je frappe 50 circuits [en une saison], car il n’a jamais été en mesure de le faire. C’est mon but personnel», confiait récemment Guerrero fils, tel que cité sur le site web des Blue Jays.

Si le sort des Jays, impliqués dans une lutte pour une participation aux éliminatoires, est ce qui prime en ce moment, l’incroyable saison de Guerrero fils demeure passionnante à suivre dans un sport où les statistiques font la loi.

Chez les records d’équipe, Jose Bautista est celui qui détient la marque des Jays avec un total de 54 circuits durant la saison 2010. Seuls George Bell, avec 47 en 1987, et Jose Canseco, avec 46 en 1998, ont également frappé davantage de longues balles en une campagne dans l’uniforme de Toronto avant les exploits de Guerrero fils cette saison.

Une chasse aux records 

Au-delà de la possible Triple Couronne dans la Ligue américaine, le jeune Dominicain marque par ailleurs l’histoire de l’équipe dans plusieurs autres catégories offensives. Au chapitre des coups sûrs, par exemple, Guerrero fils, avec 173, pourrait rejoindre le club sélect des 200 regroupant seulement cinq joueurs du riche passé des Blue Jays, soit: Vernon Wells, Tony Fernandez, Paul Molitor, Shannon Stewart et John Olerud.

Et pour revenir à son célèbre père, il est à noter que Vladimir Guerrero a pour sa part réalisé à quatre reprises l’exploit d’obtenir 200 coups sûrs ou plus en une saison. Il détient notamment le record de l’histoire des Expos, avec 206, à l’issue du calendrier 2002. Les nostalgiques se souviendront peut-être qu’Al Oliver (1982), Mark Grudzielanek (1996) et Jose Vidro (2000) ont également connu une telle campagne chez les Expos.

Joueur par excellence? 

Au chapitre des points comptés, des points produits et de la moyenne au bâton, Guerrero fils risque de finir à court des Shawn Green (134), Carlos Delgado (145) et John Olerud (,363) pour les records d’équipe, mais il continue de gravir les échelons. Ayant déjà croisé le marbre 116 fois cette saison, «Vlad Junior» est en voie de dépasser Josh Donaldson au deuxième rang. Ce dernier a inscrit 122 points pour les Jays, autant en 2015 qu’en 2016.

Donaldson est aussi le plus récent joueur des Blue Jays (et l’un des deux seuls avec Bell en 1987) à avoir remporté le titre de joueur par excellence de l’Américaine. C’était en 2015. Vladimir Guerrero, le père, avait pour sa part reçu le même honneur, en 2004, à sa première saison avec les Angels de Los Angeles, autrefois appelés Angels d’Anaheim.

Plus de circuits en une saison chez les Blue Jays de Toronto 

1 – Jose Bautista (2010) – 54

2 – George Bell (1987) – 47

3 – Jose Canseco (1998) – 46

4 – Vladimir Guerrero fils (2021) – 45*

5 – Carlos Delgado (1999) - 44

* Avec encore 16 matchs à disputer

Plus de circuits en une saison dans l’histoire des Expos de Montréal 

1 – Vladimir Guerrero (2000) – 44

2 – Vladimir Guerrero (1999) – 42

3 – Vladimir Guerrero (2002) – 39

4 – Vladimir Guerrero (1998) – 38

5 – Henry Rodriguez (1996) – 36

Plus de points comptés en une saison chez les Blue Jays 

1 – Shawn Green (1999) – 134

2 – Josh Donaldson (2015) – 122

– Josh Donaldson (2016) – 122

4 – Paul Molitor (1993) – 121

5 – Vernon Wells (2003) – 118

6 – Carlos Delgado (2003) – 117

7 – Vladimir Guerrero fils (2021) – 116*

* Avec encore 16 matchs à disputer