Crédit : AFP

LNH

La LNH s’attend à un taux de vaccination très élevé chez les joueurs

Publié | Mis à jour

Les joueurs de la Ligue nationale de hockey (LNH) ont très largement adhéré à la campagne de vaccination, si bien que le circuit s’attend à ce que 98 % de ceux-ci soient adéquatement protégés pour amorcer la prochaine saison.

C’est du moins ce que l’adjoint au commissaire Gary Bettman, Bill Daly, a indiqué au journaliste Frank Seravalli, jeudi. Cette proportion signifie que de 10 à 15 joueurs devraient refuser l’inoculation et suivre les protocoles plus stricts prévus dans ce cas. 

Ceux-ci pourraient en effet être suspendus sans salaire s’ils contractent la maladie ou s’ils ne peuvent prendre part aux activités de l’équipe en raison de ce refus. Ils seront par ailleurs confinés à leur chambre d’hôtel sur la route et n’auront pas le droit d’accéder à des endroits publics, outre les arénas et les centres d’entraînement.

Le reste du personnel des équipes, incluant les entraîneurs, doit pour sa part être vacciné obligatoirement. Quelques instructeurs, par exemple l’ancien entraîneur-chef du Rocket de Laval, Sylvain Lefebvre, ont ainsi dû faire une croix sur leur emploi pour suivre leurs convictions. Celui-ci a renoncé à un poste d’adjoint chez les Blue Jackets de Columbus.