Crédit : AFP

Soccer

Grand spectacle à Séville, Naples rejoint Leicester

Publié | Mis à jour

Le premier gros score de la phase de groupes de Ligue Europa est venu jeudi de Séville, où le Betis a fait parler la poudre contre les Écossais du Celtic Glasgow (4-3), alors que West Ham est allé gagner chez le Dinamo Zagreb (2-0).

Dans leur antre du Benito-Villamarin, les Andalous sont parvenus à remonter un déficit de deux buts, passant de 0-2 à 4-2 pour finalement s'imposer 4-3 avec un doublé de leur attaquant Juanmi.

Dans l'autre match du groupe G, le Bayer Leverkusen, lui aussi à domicile, est venu à bout de Ferencvaros (2-1). Même score pour l'Étoile rouge, à Belgrade, contre les Portugais de Braga, pour prendre les commandes du groupe F.

Le gros choc de cette 1ere journée opposait Leicester à Naples. Les Foxes ont ouvert le score par Pérez (9e), puis doublé la mise par Barnes (64e), mais Osimhen, l'ex-Lillois, a ensuite frappé deux fois (69e, 87e) et sauvé la mise des Napolitains (2-2).

West Ham aussi a mené 2-0, mais a lui réussi à conserver cet avantage jusqu'au bout pour virer en tête du groupe H. Dans le même groupe, les Belges de Genk ont aussi gagné à l'extérieur, sur la pelouse du Rapid de Vienne (1-0). 

Un autre match à rebondissements a opposé le PSV Eindhoven à la Real Sociedad, qui menait 2-1 à la pause sur la pelouse des Néerlandais. Puis le PSV a égalisé à 2-2, grâce notamment à son champion du monde allemand, « Super Mario » Götze. 

À Glasgow, les Rangers de Steven Gerrard étaient déjà menés par les Lyonnais à la pause, à cause d'un superbe but de Toko Ekambi (23e). Puis l'OL a doublé la mise grâce à un but contre son camp du défenseur Tavernier (55e), d'abord attribué à Slimani.

À Monaco, la venue de Sturm Graz devait permettre aux joueurs de Niko Kovac de se rassurer, après un début de saison poussif en Ligue 1. Il a fallu attendre l'heure de jeu pour que le but victorieux soit marqué, d'une superbe tête piquée, par Diatta (66e).

À Moscou, sur la pelouse du Lokomotiv, l'OM a dû se contenter d'un match nul (1-1) après avoir dominé la quasi-totalité du match et pris l'avantage à l'heure de jeu, sur un penalty de son attaquant turc Ünder (59e). 

Les Russes ont fini le match à 10 contre 11, l'auteur de la faute sur Ünder, Tiknizyan, ayant été expulsé. Mais ils ont réussi à égaliser, contre le cours du jeu, sur un joli tir d'Anjorin (89e). 

Dans l'autre match du groupe E, les Turcs de Galatasaray ont battu la Lazio Rome 1-0.