HKN-HKO-SPO-SAN-JOSE-SHARKS-V-ARIZONA-COYOTES

Crédit : AFP

LNH

«C’est facile de me pointer du doigt» - Kane

Publié | Mis à jour

L’enquête concernant l’attaquant des Sharks de San Jose Evander Kane serait sur le point de se fermer selon le principal intéressé. Le patineur a d’ailleurs continué de nier toutes les allégations de paris illégaux portées contre lui par sa femme Anna, cet été.

Cette saga a commencé le 31 juillet, quand la femme de Kane a publié plusieurs messages sur son compte Instagram afin de dénoncer les agissements de son mari, dont le fait qu’il pariait sur le résultat des matchs des Sharks.

«C’est malheureux que ces accusations aient été faites, a révélé Kane au réseau ESPN, jeudi. J’ai compris leur ampleur immédiatement. Je sais qu’elles ne sont pas vraies. Je sais que tout ce qu’elle dit est faux. J’étais confiant d’être innocenté et je le serai.»

Depuis que les accusations ont été faites, l’athlète de 30 ans, qui a même déclaré une faillite personnelle au mois de janvier, a admis avoir plusieurs torts, dont celui d’avoir un problème de jeu, mais que jamais il n’a parié sur un match auquel il participait et qu’il n’a jamais délibérément perdu pour gagner un pari.

«Quand tu as un problème, tu n’es pas toujours en contrôle quand vient le temps de prendre des décisions, a ajouté Kane. [...] J’avais un problème de jeu. Quand tu as un problème de jeu, tout comme quand tu as un problème de drogue ou d’alcool, tu n’es pas toujours en plein contrôle de tes actions.»

«La pire chose qui m’est arrivée, c’est de gagner un gros montant, parce que tu penses que tu peux le faire de nouveau. Quand tu es un athlète, le côté compétitif fait surface et quand tu perds, ça te dérange d’autant plus. Tu te creuses un trou de plus en plus profond. En fin de compte, c’est une chose à laquelle j’ai dû faire face et j’ai hâte de laisser ça derrière moi.»

Une cote de popularité en baisse?

Selon The Athletic, certains joueurs des Sharks ne voudraient pas revoir Kane dans leur vestiaire la saison prochaine. Le natif de Vancouver ne porte toutefois pas trop d’attention à ce genre de rumeurs.

La formation de la Californie a connu une saison exécrable durant laquelle elle a terminé au septième rang de la division Ouest, seulement devant les Ducks d’Anaheim, avec une récolte de 49 points en 56 matchs.

«C’est facile de pointer le doigt dans ma direction, a-t-il indiqué au média spécialisé. C’est facile de faire de moi le bouc émissaire en raison de mes problèmes personnels qui sont devenus publics.

«En même temps, je ne sais pas si c’est vrai et je ne le crois pas. Tout ce qui sort des médias, je le prends avec un certain grain de sel.»

Kane, qui compte d’ailleurs sur une clause de non-échange dans son contrat, ne croit pas changer d’adresse.

«J’ai entendu des rumeurs comme quoi j’allais être échangé, a conclu l’attaquant, au réseau ESPN. J’ai une clause selon laquelle je dois soumettre une liste [de trois équipes] où c’est possible de m'envoyer et on ne me l’a pas demandé, alors je ne serai pas échangé. De plus, je serais le premier à être avisé.»