Canadiens de Montréal

«Je n'ai même pas reconnu Norlinder...»

Publié | Mis à jour

Il y a plus ou moins deux ans, Rob Ramage soupait avec Mattias Norlinder alors que ce dernier évoluait en deuxième division suédoise.

Mardi, le directeur du développement des joueurs des Canadiens de Montréal revoyait le prometteur défenseur pour la première fois depuis cette rencontre. Et Ramage a eu un choc. 

• À lire aussi: «Je jouais avec ce problème depuis un bout de temps» - Price

• À lire aussi: «Je serai un Canadien pour le reste de ma carrière» - Price

«Je ne l’ai même pas reconnu pour être honnête, a-t-il confié aux médias montréalais lors d’une visioconférence, mercredi. Ces joueurs changent. Leur physique évolue.» 

Norlinder, 21 ans, est l’une des plus belles intrigues en prévision du camp des Canadiens. Ce n’est pas un secret : le Tricolore aimerait bien greffer à sa formation un arrière mobile capable de bien faire circuler la rondelle. 

Le jeune homme devrait être sérieusement considéré pour l’obtention d’un poste, a laissé entendre Ramage. 

«On verra comment il se développe, mais c’est certainement un "suspect"», a-t-il illustré. 

Si Norlinder ne parvient pas à s’établir à Montréal cet automne, il est d’ores et déjà confirmé qu’il disputera une autre saison en Suède. Son contrat ne lui permettrait pas d’évoluer avec le Rocket de Laval dans la Ligue américaine. 

Ramage a par ailleurs indiqué qu’il s’attendait à voir l’attaquant Jesse Ylonen jouer des matchs avec le CH cette année. 

Voyez son point de presse au complet dans la vidéo ci-dessus.