Équipe Québec

Crédit : Photo courtoisie

Baseball

Des débuts réussis en séries pour Équipe Québec

Publié | Mis à jour

Menée par le brio de Jared Mortensen au monticule, Équipe Québec a entamé son parcours éliminatoire avec une victoire de 9 à 0 aux dépens des Wild Things, mardi à Washington, en Pennsylvanie.

L’ancien des Champions d’Ottawa a donné seulement deux coups sûrs et deux buts sur balles à ses rivaux tout en retirant huit adversaires sur des prises en sept manches de travail.

Mortenson, qui a évolué au niveau AAA dans les organisations des Rays de Tampa Bay et des Astros de Houston, a montré une fiche de 2-1 et une moyenne de points mérités de 5,73 en quatre sorties sur la butte pour la formation québécoise cette année.

Frapper tôt

Au bâton, la troupe de Patrick Scalabrini a eu besoin de trois manches pour se donner une avance suffisante.

Jesse Hodges a tout d’abord ouvert en poussant Gift Ngoepe et Jonathan Lacroix vers la plaque à l’aide d’un double en deuxième manche. Lors de l’engagement suivant, un mauvais lancer de l’artilleur Rob Whalen a permis à Raphaël Gladu de marque le troisième point du match.

David Glaude a ensuite donné un dur coup aux favoris locaux avec un circuit bon pour deux points en quatrième manche. Le Québécois a certainement profité de la présence de Louis-Philippe Pelletier au premier but. En effet, le second a semblé déconcentrer Whalen, qui a effectué deux relais vers son coussin avant d’effectuer un tir au goût de Glaude.

Whalen a finalement concédé six points, dont cinq mérités, sept frappes en lieu sûr et trois passes gratuites en quatre manches de travail.

Un simple de Jonathan Lacroix, suivi d’une erreur du joueur de deuxième but, a été à l’origine de deux autres points d’Équipe Québec au cours du septième tour au bâton. Une claque en solo de Jeffry Parra est venue mettre une touche finale à ce duel à sens unique en huitième.

Cette série au meilleur de cinq parties se poursuivra mercredi après-midi dans l’État de la Pennsylvanie. Elle reprendra ensuite à Québec vendredi, puis effectuera une escale – si nécessaire – à Trois-Rivières avant de revenir au stade Canac dans le cadre d’un éventuel match numéro 5.