SÉRIES : Jets vs Canadiens

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens de Montréal

CH: une ébauche des trios qui a de quoi surprendre

Publié | Mis à jour

Quels seront les trios et paires défensives déployés par Dominique Ducharme à l’occasion du premier match de la saison des Canadiens? 

Avec tous les changements qui ont touché la formation montréalaise depuis son incroyable parcours en séries 2021, la question est aussi légitime qu’intéressante, car les possibilités semblent infinies.  

Le journaliste Eric Engels, du réseau «Sportsnet», s’est récemment prêté au jeu, dévoilant l’alignement qu’il enverrait dans la mêlée le 13 octobre prochain s’il était l’entraîneur-chef du CH. 

Un rôle important pour Drouin 

D'entrée de jeu, pour ce qui est du premier trio, Engels y va d’une intéressante combinaison, jumelant Jonathan Drouin à Nick Suzuki et Cole Caufield. 

«Tout d'abord, je pense que la chimie déjà existante entre Drouin et Suzuki et la capacité de meneur de jeu du Québécois seraient complémentaires avec le style de jeu de Caufield, a d’abord expliqué le journaliste. Cela pourrait être une ligne explosive. 

«Deuxièmement, Drouin revient d'un long congé personnel et je pense qu'il est impératif de le mettre dans une position où il se sentira à l'aise et confiant. Il ne s'agit pas de donner à Drouin quelque chose qu'il n'a pas mérité; il s'agit de tirer le meilleur de lui et je ne pense pas qu'il aura une meilleure opportunité de jouer à son meilleur qu’en étant jumelé à Suzuki et Caufield.»

Par ailleurs, Eric Engels voit Suzuki inscrire «au moins» 20 buts et 65 points lors de la saison à venir, et se dit «persuadé» que Caufield enfilera l’aiguille à 24 reprises, «au minimum». 

De grands souliers à chausser pour Armia 

Sur la deuxième unité, Engels réunirait Joel Armia, le nouveau venu Christian Dvorak et le meilleur buteur du Tricolore l’an dernier, Tyler Toffoli. 

«Les aptitudes d’Armia en protection de rondelle pourraient bien être très utiles, jumelées à celles de Dvorak et Toffoli. Mais le no 40 devra produire régulièrement pour conserver une place sur cette ligne», précise le reporter.

Crédit photo : Martin Chevalier / JdeM

Pour ce qui est de la troisième ligne, Eric Engels verrait très bien Josh Anderson évoluer aux côtés de Jake Evans et Brendan Gallagher. 

«Cette unité a le potentiel d'être extrêmement difficile à affronter. Trois gars qui gardent le jeu relativement simple et qui pourraient bien se compléter, tout en apportant beaucoup d’énergie au club.»

Un quatrième trio... surprenant! 

Finalement, sur le quatrième trio, le représentant du réseau «Sportsnet» verrait Artturi Lehkonen, Mathieu Perreault et... Mike Hoffman être employés conjointement. 

Mike Hoffman, prolifique buteur reconnu, sur la quatrième unité? Vraiment? Visiblement, Engels avait prévu que son choix allait engendrer plusieurs questions du public.

«Oui, cette structure place techniquement Hoffman sur le 4e trio. Mais je le vois sur la première vague du jeu de puissance et comme un levier dans l'alignement lorsque l'équipe tirera de l’arrière dans un match. Je pense aussi qu'il peut produire sur ce trio et qu'il en serait le buteur incontesté, ce qui apporterait un meilleur équilibre à l'attaque des Canadiens.»

Les trios selon Eric Engels:

Drouin-Suzuki-Caufield

Armia-Dvorak-Toffoli

Anderson-Evans-Gallagher

Hoffman-Perreault-Lehkonen

Les oubliés 

Un tel alignement voudrait dire que Ryan Poehling et Cédric Paquette seraient laissés de côté pour débuter la saison. 

Si plusieurs voient ultimement Poehling remplacer Kotkaniemi dans la hiérarchie du CH, Engels n’est pas de cet avis. Du moins pas à court terme. Mais il voit quand même l’Américain progresser rapidement. 

Crédit photo : Photo d'archives, Martin Chevalier

«Ces unités placent probablement Poehling à Laval pour débuter la campagne. Mais s'il a un bon camp, il n'y restera pas longtemps.»

Une défensive qui a tout à prouver  

Un peu comme l’an dernier, c’est en défense que l’on retrouve les plus gros points d’interrogation chez le CH. Et l’absence prolongée de Shea Weber n’aide assurément pas à dissiper les doutes. 

S’il n’en tenait qu’à lui, Eric Engels enverrait ces duos dans la mêlée. 

Les paires défensives selon Eric Engels:

Edmundson-Petry

Chiarot-Savard

Romanov-Wideman

«Wideman est un vrai joker après sa saison parfaite dans la KHL. Ses mouvements de rondelle, sa vitesse et son attaque pourraient même faire de lui un meilleur partenaire que David Savard aux côtés de Ben Chiarot. Mais il devra démontrer qu’il peut être fiable défensivement. Et Savard peut être un excellent partenaire pour Romanov si le personnel d'entraîneurs est prêt à équilibrer les choses et à s'appuyer un peu plus sur son troisième duo.»

Pour le journaliste, un jeune espoir pourrait toutefois venir brouiller les cartes au camp d’entraînement.

«Mattias Norlinder devrait avoir un bon camp et, compte tenu de sa capacité à jouer du côté droit en tant que gaucher, il sera en concurrence féroce avec Wideman», a conclu le journaliste.