Crédit : Martin Chevalier / JdeM

LNH

Un rêve qui deviendra réalité pour Connor McDavid

Publié | Mis à jour

L’annonce récente de la participation des joueurs de la Ligue nationale de hockey (LNH) aux Jeux olympiques a énormément réjoui Connor McDavid, puisque la médaille d’or olympique revêt une importance similaire à celle de la coupe Stanley à ses yeux.

La sensation des Oilers d’Edmonton en sera à une première participation à l’occasion des Jeux de Pékin, cet hiver. Car même si la formation canadienne ne sera pas dévoilée avant quelques mois, le nom de McDavid y figurera certainement.

«Les Jeux olympiques sont vraiment importants pour moi, parce que c'est la plus grande scène du sport, a-t-il révélé au quotidien "Edmonton Sun", mardi. En tant qu'athlète d'élite, vous voulez performer sur la plus grande scène.»

«La coupe Stanley et les Jeux olympiques sont presque à égalité. Une coupe Stanley est certainement en haut de la liste et une médaille d'or olympique serait peut-être un 1B, si vous pouvez l'appeler ainsi. Une médaille d'or serait incroyable.»

Âgé de 24 ans, McDavid a déjà totalisé 195 buts et 574 points en 407 matchs dans la LNH, raflant trois trophées Art-Ross, remis au meilleur pointeur du circuit, en six saisons. Mais il n’a jamais eu l’occasion d’être un athlète olympique, puisque la ligue a renoncé aux Jeux de 2018, à Pyeongchang.

Si cette décision lui avait déplu, il n’a toutefois pas été contrarié.

«Tout le monde comprend que ce sont les affaires et qu’il y a bien plus que le simple désir d’y aller, a-t-il fait valoir. Ça doit être sensé pour tout le monde, mais en tant que joueur, nous mourrons d’envie d’y aller. Nous sommes vraiment heureux que les propriétaires aient vu cela, en aient fait une priorité et que cela se produise.»

Un rêve

S’il sera certainement l’une des têtes d’affiche, McDavid ne sera pas le seul joueur-vedette et le directeur général d’Équipe Canada, Doug Armstrong, aura beaucoup de décisions à prendre.

En effet, 394 des 913 joueurs qui ont disputé au moins un match dans la LNH en 2021, soit un peu plus de 43 %, sont des Canadiens. Et nombre d’entre eux sont d’extraordinaires joueurs de hockey.

À l’attaque, on peut notamment penser à Nathan MacKinnon, Mitch Marner, Brad Marchand, Jonathan Huberdeau, Mark Stone, Patrice Bergeron et John Tavares. Et s’il aimerait pouvoir jouer aux côtés de tous ses joueurs, la présence du capitaine des Penguins de Pittsburgh, Sidney Crosby, l’enchanterait particulièrement.

«Chaque fois que vous parlez d'une équipe canadienne et que vous choisissez le meilleur des meilleurs, il y aura toujours des débats et des spéculations, a acquiescé McDavid. "Pourquoi lui et pas lui?" Bien sûr, en tant que joueur, vous y réfléchissez un peu. Le Canada est très chanceux d'avoir autant de bons joueurs. C’est un bon problème à avoir.»

«Je n’ai jamais joué dans une équipe avec "Sid" auparavant. Je serais très heureux que ça se produise, ce serait un rêve devenu réalité si je représentais le Canada aux côtés de "Sid".