BBA-BBN-SPO-SAN-DIEGO-PADRES-V-ARIZONA-DIAMONDBACKS

Crédit : AFP

François Paquet

Les Padres sont dans le trouble!

Les Padres sont dans le trouble!

François Paquet

Publié 06 septembre
Mis à jour 06 septembre

Quand on parle de la division Ouest de la Ligue Nationale, je reste convaincu que les Dodgers vont terminer au premier rang devant les Giants. Si c’est le cas, San Francisco devra passer par le match suicide entre le meilleur deuxième et le meilleur troisième. La lutte se fait surtout entre les Reds et les Padres pour savoir qui sera la dernière équipe à participer aux séries.

Côté talent, les Padres semblent avoir une longueur d’avance sur les Reds et c’est pourquoi j’ai choisi San Diego pour réussir à se faufiler en série d’après saison. Mais un téléspectateur m’a ramené à l’ordre cette semaine en me disant que les Padres ne se classeront jamais pour les séries en raison de leur calendrier extrêmement difficile. Et vous savez quoi? Je pense qu’il avait raison.

Les Padres viennent de gagner deux matchs sur trois à la maison, face aux excellents Astros de Houston. Résultat, il reste 25 matchs à jouer pour les hommes de Jayce Tingler et le calendrier sera impitoyable puisqu’ils leurs restent :

- 6 parties face aux Dodgers, toutes à Los Angeles

- 10 parties face aux Giants, dont 7 à San Francisco

- 4 rencontres face aux Braves, les meneurs de la division Est

- 3 matchs face aux Cards

- Et 2 rencontres face aux Angels

BBA-BBN-BBO-SPO-SAN-DIEGO-PADRES-V-LOS-ANGELES-ANGELS
Crédit photo : AFP

Alors si on fait un calcul rapide, les Padres joueront 23 de leurs 25 derniers matchs face à des clubs qui jouent pour plus de .500 et qui aspirent aux séries. De plus, 16 des 25 derniers matchs de l’équipe seront sur la route, alors que les Padres ont un dossier négatif de 30 victoires et 34 défaites, loin du Petco Park de San Diego.

Est-ce que les Padres, qui ont connu un mois d’août horrible, peuvent renverser la vapeur avec un calendrier aussi difficile? Honnêtement, j’ai des doutes, voire de gros doutes, surtout en raison des problèmes sur la butte.

On se rappellera que A.J. Preller, le directeur général des Padres, a été très actif durant la saison morte en multipliant les transactions spectaculaires. Il a fait l’acquisition de Yu Darvish des Cubs, Blake Snell des Rays et Joe Musgrove des Pirates de Pittsburgh pour solidifier une rotation déjà talentueuse. Mais comme pour bien des équipes, les blessures ont joué un tour aux Padres. Mike Clevinger a dû être opéré et ne lancera pas en 2021. De plus, Dinelson Lamet et Adrian Morejon, deux excellents bras, ont à peine lancé depuis le début de la campagne en raison de blessures. 

Si Musgrove a lancé un match sans point ni coup sûr en début de campagne, le premier de l’histoire de la concession, il n’a pas été aussi solide depuis. Yu Darvish a connu un très bon début de saison, mais des maux de dos sont venus le ralentir et depuis le début du mois de juillet, il a un dossier de 0-7 avec une ronflante moyenne de points mérités à 7,57. À 21 millions de dollars par saison, Darvish représente une immense déception et son contrat se termine seulement après la saison 2023. De son côté, Snell a connu une saison très difficile, même si ses deux derniers départs de la saison ont probablement été ses deux meilleurs de la saison. Mais jusqu’ici, les Rays semblent vraiment avoir eu le dessus dans la transaction, surtout que l’un des joueurs acquis en retour, Luis Patino, fait déjà partie de la rotation de Tampa Bay. Et ce, à seulement 21 ans.

Si les Padres veulent accéder aux séries éliminatoires, ils devront en obtenir aussi plus de l’attaque. Les Tatis, Machado, Grisham et compagnie vont bien, mais ils ont besoin de plus d’appui de la part de leurs autres coéquipiers. Autant l’attaque parait bien sur papier, autant elle en a arraché dans les dernières semaines, étant même victime d’un match sans point ni coup sûr de Tyler Gilbert des Diamondback’s de l’Arizona.

BBA-BBN-SPO-LOS-ANGELES-DODGERS-V-SAN-DIEGO-PADRES
Crédit photo : AFP

Je pense que les Padres devront gagner environ 18 de leurs 25 derniers matchs pour accéder aux séries. Si on regarde le calendrier des Reds, qui affronteront 9 fois les Pirates, 3 fois les Cubs et les Nationals dans le dernier droit, on se doute qu’ils devraient jouer au moins pour .500 d’ici la fin de la saison régulière. Alors San Diego devra gagner à peu près toutes ses séries d’ici la fin de l’année, pour espérer rester dans le coup.

Est-ce que c’est possible? Certainement! Avec le talent qu’il y a chez les Padres, ce n’est pas mission impossible. Mais est-ce que ça arrivera? J’ai des gros doutes! Le manque de constance des dernières semaines nous laisse croire que l’équipe n’arrivera pas à surmonter un calendrier aussi difficile. Et si c’est le cas, c’est peut-être le gérant Jayce Tingler qui en payera le prix.