Crédit : AFP

F1

Un circuit nouveau dans un décor connu pour Lance Stroll

Publié | Mis à jour

Ayant été incapable de se faire réellement justice la fin de semaine dernière, le Québécois Lance Stroll espère des jours nettement plus agréables au Grand Prix de Formule 1 des Pays-Bas qui aura lieu dimanche, sur le circuit de Zandvoort.

La F1 sera en action à cet endroit pour la première fois depuis 1985 et tous ses pilotes souhaitent un dénouement bien différent de celui vécu en Belgique il y a quelques jours. Même si le grand total de deux tours – derrière la voiture de sécurité – ont été effectués sous la pluie au Grand Prix de Belgique, la course a été rendue officielle, au grand déplaisir de nombreux partisans, journalistes, conducteurs et dirigeants d’écurie.

D’ailleurs, Stroll a été l’une des victimes de cette décision discutable, lui qui s’est élancé de la dernière place. Après avoir changé son aileron arrière, il a écopé d’une punition de 10 secondes pour conclure au 20e rang. Maintenant, il pourrait profiter de sa bonne connaissance de son prochain milieu de travail pour rebondir.

«Je suis excité à l’idée de retourner à Zandvoort, car il s’agit d’un lieu de souvenirs bien ancrés en ma mémoire de mes jours en Formule 3 européenne, a-t-il indiqué sur le site d’Aston Martin. Le circuit s’est développé dans les récentes années, ce qui augmente mon enthousiasme à la veille d’y revenir.»

Pour sa part, l’autre pilote de l’écurie, Sebastian Vettel, est prêt à faire face à la musique, même si à l’image des autres participants, il n’a jamais roulé sur la nouvelle mouture du circuit néerlandais. Celui-ci propose quelques lignes droites, mais courtes, ainsi que deux courbes serrées à la fin de la zone du système de réduction de la traînée, où les possibilités de dépassement seront davantage favorisées.

«Comme tout le monde, on s’est préparé le mieux possible pour la nouvelle piste de Zandvoort par le biais de la simulation. Nous sommes prêts à défier le circuit et à en vivre l’expérience. La nouvelle section dans la courbe finale devrait être excitante pour les pilotes, car à d’autres endroits, ça semble très serré», a-t-il dit en soulignant la passion du public local.

Grosse bagarre

Au classement des pilotes, la bataille est acharnée entre le meneur Lewis Hamilton (Mercedes) et son plus proche poursuivant, Max Verstappen (Red Bull). Le premier compte 202,5 points, soit trois de plus que celui qui aura la chance de recevoir les encouragements de nombreux compatriotes en fin de semaine. De leur côté, Vettel et Stroll sont respectivement 12e et 14e avec 35 et 18 points.

Chez les constructeurs, la lutte est également corsée, Mercedes ayant le dessus pour le moment avec 310,5 points, comparativement à 303,5 pour Red Bull. Aston Martin est septième avec un total de 53.