Crédit : AFP

Cyclisme

Tour d'Espagne: Fabio Jakobsen est en feu

Publié | Mis à jour

Le sprinteur Fabio Jakobsen (Deceuninck-Quick Step) a profité de son 25e anniversaire et de la 16e étape mardi pour signer une troisième victoire au Tour d’Espagne.

Pendant ce temps, le Québécois James Piccoli a vu un autre de ses coéquipiers chez Israel Start-Up Nation tomber au combat, un quatrième depuis le début de cette 76e Vuelta.

Aussitôt le départ donné à Laredo, plusieurs attaques ont été tentées au sein du peloton. Des chutes sont survenues et ont impliqué quelques compétiteurs, dont le Belge Sep Vanmarcke, coéquipier de Piccoli. Il a repris la route avant de poser pied à 80 kilomètres du fil d’arrivée. Le Canadien Alex Cataford, le Danois Mads Würtz Schmidt et l’Italien Davide Cimolai, tous membres de la formation Israel Start-Up Nation, avaient déjà tiré un trait sur le Tour d'Espagne 2021.

«C’est vraiment dommage pour Sep [Vanmarcke], a confié le Montréalais à Sportcom. C’est sa quatrième chute du Tour et il a finalement dû abandonner. Il est à l’hôpital et on espère qu’il n’a rien de grave.»

Cinq cyclistes ont finalement réussi à s’échapper et à se forger une avance de deux minutes après 15 km. Le reste du peloton est néanmoins demeuré en contrôle de cet écart avec les meneurs tout au long de la course et a repris les cyclistes dans les 10 derniers kilomètres.

Au sprint, Jakobsen a dominé le Belge Jordi Meeus (Bora-Hansgrohe) et l’Italien Matteo Trentin (UAE-Emirates) pour l’emporter une fois de plus. En plus d’être le cadeau de fête idéal, cette victoire a permis au Néerlandais d’accentuer son avance au classement par points, où il devance désormais Matteo Trentin par 127 points.

Jakobsen avait également triomphé lors des quatrième et huitième étapes. Il avait subi un problème mécanique dans les derniers kilomètres de la 13e sortie, ce qui l’avait privé d’une autre victoire.

Bon appui

L’Israélien Itamar Einhorn, coéquipier de Piccoli, s’est quant à lui classé 14e, au même temps que le vainqueur.

«On a essayé de le soutenir et on a fait, selon moi, du très bon travail dans les circonstances. C’est sûr qu’on va tout donner cette semaine pour terminer la Vuelta en beauté», a déclaré Piccoli, qui a fini 133e, à 4:33.

Pour une quatrième étape de suite, le top-10 du classement général provisoire n’a pas bougé et est toujours mené par le Norvégien Odd Christian Eiking (Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux).

Les participants se déplaceront vers les montagnes mercredi pour une 17e étape de 185,8 km.