Crédit : AFP

MLB

Les joueurs des Mets à couteaux tirés avec leurs partisans

Publié | Mis à jour

Les Mets de New York connaissent une saison décevante et leurs partisans leur font savoir assez fréquemment, sauf que les joueurs ont décidé de leur donner la réplique, ce qui ne plaît guère à la haute direction.

Ces temps-ci, les porte-couleurs du club pointent leurs pouces vers le bas pour célébrer des coups sûrs et surtout, pour envoyer un message aux amateurs les ayant déjà hués, tel qu’a indiqué le joueur d’avant-champ Javier Baez au quotidien «Newsday». Ayant la mémoire longue, il n’a visiblement pas apprécié d’entendre l’insatisfaction du public à l’endroit de la formation qui présente un dossier de 63-67 cette année.

Toutefois, le président Sandy Alderson risque fort bien d’avoir le dernier mot ici. «Les commentaires et autres gestes provenant de lui et des autres joueurs ayant une intention similaire sont totalement inacceptables et ne seront pas tolérés, a-t-il déclaré dans un communiqué. Les partisans des Mets sont frustrés – avec raison – des récentes performances de l’équipe. Les joueurs et l’organisation le sont tout autant, mais les gens au Citi Field ont le droit légitime d’exprimer leur déception. Huer est un droit de chaque amateur.»

«Les Mets n’accepteront pas des actions de tout joueur qui ne sont pas professionnelles ou qui sont exprimées de manière négative à nos partisans. Je rencontrerai nos joueurs et les membres du personnel pour discuter de ce sujet.»

«Les amateurs doivent mieux agir»

Si Anderson passe de la parole aux actes, Baez et quelques autres seront assurément sanctionnés. Les intentions de celui-ci ne laissent d’ailleurs pas de doute.

«Selon moi, les amateurs doivent mieux agir, a-t-il affirmé dimanche, journée au cours de laquelle il a claqué un circuit aux dépens des Nationals de Washington. C’est seulement comment je me sens actuellement. J’adore les partisans et jouer pour eux, mais on ne peut pas les voir se retourner contre nous.»

«Ça donne de mauvaises sensations quand je suis retiré sur des prises, puis hué. Cela ne m’atteint pas vraiment, mais je veux leur faire savoir que nous ferons la même chose lorsque nous aurons du succès, afin de leur montrer comment on se sent, a-t-il ajouté en évoquant le public. Ils vont mettre plus de pression sur le club.»

Baez a été acquis des Cubs de Chicago avant la date limite des transactions à la fin juillet. Il a réussi quatre longues balles avec New York, mais domine le baseball majeur avec 153 retraits au bâton.