Crédit : NKP

Course Automobile

Raphaël Lessard en série NASCAR Pinty’s à Vallée-Jonction

Publié | Mis à jour

Raphaël Lessard s’est déniché un volant pour participer aux deux épreuves de la série NASCAR Pinty’s prévues dimanche à l’Autodrome Chaudière, à Vallée-Jonction.

Le jeune pilote de Saint-Joseph-de-Beauce pilotera la Chevrolet numéro 8 de l’écurie du propriétaire Ed Hakonson (EHR), qui a notamment permis au vétéran Jason Hathaway de s’imposer à quelques reprises au cours des dernières années.

«Nous avons passé la journée de lundi à trouver des partenaires financiers pour me permettre de courir, a expliqué Lessard en entrevue au "Journal". C’est peut-être un accord de dernière minute, mais je suis tellement heureux que le tout soit finalisé.»

«Je souhaitais tellement poursuivre mon parcours en NASCAR Pinty’s cette année, a-t-il renchéri. Mais, je dois avouer que sans l’apport de commanditaires, il m’aurait été impossible de le faire.»

Des appuis fidèles

Ces appuis essentiels proviennent de Sociétés Louis Jacques et du Groupe Isolofoam, deux entreprises de la Beauce qui l’ont soutenu par le passé, notamment quand il a remporté l’épreuve de Vallée-Jonction de juin 2019 à bord d’une voiture préparée par l'équipe réputée Dumoulin Compétition.

La compagnie Larue a également accepté de contribuer à cette aventure de deux courses. Cette firme prospère spécialisée dans la fabrication de souffleuses industrielles, dirigée par les frères Louis et Denis Larue, a déjà recruté les services de Lessard en 2021 pour disputer des courses du championnat LMS (Late Model Sportsman).

Meneur au classement

En seulement cinq départs à vie dans la série canadienne Pinty’s, Lessard compte déjà trois victoires. Appelé à remplacer Donald Theetge, le pilote de 20 ans a accédé à la plus haute marche du podium lors des premières épreuves de la saison 2021 présentées au circuit de Sunset, en Ontario.

Si bien qu’après sa participation au récent Grand Prix de Trois-Rivières (où il a terminé 14e), il est le meneur au classement cumulatif avec une récolte de 125 points, devant Alexandre Tagliani (124) et Louis-Philippe Dumoulin (119).

«Ça aurait été dommage de ne pas continuer quand je vois mon nom au sommet du tableau, dit-il. Je souhaite d’ailleurs que cette entente soit prolongée pour les autres courses au calendrier. Je vis d’espoir.»

Peut-être à Mirabel

En raison de sa participation à deux épreuves LMS samedi soir, toujours à l’Autodrome Chaudière, Lessard ne pourra prendre part à la course de la série Pinty’s qui doit avoir lieu en après-midi au circuit ICAR de Mirabel.

«À moins de trouver un avion pour courir aux deux endroits, je réalise que c’est pratiquement impossible», avoue-t-il.

N’empêche que Lessard a songé à boucler un tour ou deux à l'ICAR [ce qu’on appelle dans le jargon un... Start and Park] pour accumuler des points au classement.

À Sunset, Lessard avait brillamment remplacé Donald Theetge, mais ce dernier, remis d’une blessure à une main, a confirmé qu’il reprendrait sa place au sein de l’écurie Wight Motorsport pour le programme double de Vallée-Jonction.

Le jour de ses 12 ans

C’est à l’Autodrome Chaudière que tout a commencé pour le jeune prodige de la course automobile.

En 2013, le jour de son 12e anniversaire de naissance, il avait remporté une première victoire à bord d’une vieille Honda Civic, dans la classe Sport Compact Amateur (anciennement Kamikazes). La même année, il est devenu le plus jeune pilote de l'histoire à participer à la Série Sportsman Québec.

Si Lessard est le deuxième pilote à s’engager pour les cinq courses à l’horaire de l’Autodrome Chaudière en fin de semaine après Alex Labbé, le Blainvillois Mathieu Kingsbury pourrait être le troisième à faire ce marathon qui consiste en deux courses de 75 tours le samedi soir en LMS, en une autre de 150 tours le dimanche dans cette même série et en deux dernières de 150 tours en NASCAR Pinty’s.