CF-MONTREAL-VS-ATLANTA-UNITED

Crédit : Dominick Gravel/Agence QMI

Club de foot Montréal

CF Montréal : objectif éliminatoires

Publié | Mis à jour

Le CF Montréal est actuellement en sixième place dans l’Association de l’Est de la Major League Soccer, ce qui le place en séries éliminatoires, mais son billet pour le tournoi automnal est loin d’être assuré.

La troupe de Wilfried Nancy a 28 points, ce qui lui donne un point d’avance sur D.C. United et Atlanta. Le Crew de Columbus est neuvième avec 24 points.

Devant, il y a des équipes qui peuvent être doublées comme New York City (5e, 31 pts), Nashville SC (4e, 32 pts), l’Union de Philadelphie (3e, 32 pts) et même Orlando City (2e, 34 pts). Mais ces formations ont un ou deux matchs en main, sauf Philadelphie qui a disputé 21 duels comme Montréal.

Et ce qu’il faut se rappeler, c’est que les sept premières équipes de l’Est obtiennent une place pour les éliminatoires.

À domicile

Après avoir passé près d’un an à jouer sur des pelouses adverses, le CF Montréal est enfin à la maison, au Stade Saputo.

Et c’est d’ailleurs là que l’équipe va jouer la majorité de ses 13 dernières parties de la saison, soit huit rencontres.

Considérant que le onze montréalais présente une fiche de cinq victoires, une défaite et trois verdicts nuls à domicile, même quand il jouait en terrain neutre, c’est une bonne nouvelle.

Ainsi, les déplacements seront moins nombreux durant une période de la saison où la fatigue accumulée commence à se faire sentir.

Chiffre magique

Au cours des dernières campagnes, il fallait autour de 45 à 47 points pour terminer en septième place dans l’Est.

C’est donc le chiffre magique que la jeune équipe de Nancy doit viser pour obtenir son billet pour la danse d’après-saison.

Avec 28 points en banque, il lui en manque environ 17, ce qui est réalisable avec encore 13 rencontres à disputer. Ce sont 39 points qui sont à disposition.

L’équipe devra surtout miser sur les matchs à domicile qui représentent 24 de ces 39 points. C’est tout à fait possible.

La formation québécoise recevra Toronto vendredi, puis aura une pause de 14 jours. Celle-ci sera importante parce que la séquence qui suivra pourrait être déterminante.

En effet, à compter du 11 septembre, le CF Montréal disputera sept parties en 22 jours. L’équipe sera donc sur le terrain tous les trois jours.

Championnat canadien

Du lot, il y aura quatre affrontements à domicile et deux à l’étranger, de même qu’un duel à Halifax en quart de finale du Championnat canadien.

Et advenant une victoire contre les Wanderers, un match de demi-finale s’ajouterait à la liste à la fin septembre.

C’est donc une séquence éreintante qui attend Montréal, qui doit composer avec des blessures, dont la perte prolongée de son meilleur buteur, Mason Toye.

Ce qui est matière à inquiétude, c’est l’identité des adversaires de l’équipe au cours de cette série de matchs.

Il y a d’abord trois clubs qui sont devant, soit Nashville (4e), Orlando (2e) et le Revolution de la Nouvelle-Angleterre (1er). On voit ensuite deux rivaux directs qui tentent de rejoindre le CF Montréal à tout prix, soit Atlanta (8e) et Columbus (9e). Il y a finalement le Fire de Chicago qui n’est pas à négliger malgré sa 12e place dans l’Est.

Après une autre pause de 14 jours jusqu’à la mi-octobre, le CFM disputera trois matchs en huit jours contre Philadelphie, Orlando et le FC Toronto. Donc deux très bonnes équipes et un rival acrimonieux. Et n’oublions pas une possible finale du Championnat canadien autour de ces dates.

Fin de saison excitante

Il restera ensuite trois rencontres entre le 30 octobre et le 7 novembre pour conclure le calendrier régulier, des matchs qui, on l’espère, compteront encore.

La table est donc mise pour une autre fin de saison excitante et stressante, pour autant que l’équipe trouve le moyen de marquer un peu plus de buts. Et ça pourrait passer par un Romell Quioto en santé parce que sa hargne manque actuellement dans le tiers offensif.

Romell Quioto et Aljaz Struna ont été sélectionnés par le Honduras et la Slovénie, respectivement, pour des matchs internationaux.

Le défenseur central de 19 ans Robert Thorkelsson, qui n’a toujours pas joué un match avec Montréal, a été opéré mardi pour soigner une hernie sportive à l’adducteur gauche et manquera de 8 à 12 semaines d’activités.