Club de foot Montréal

«Une déception» - Wilfried Nancy

Publié | Mis à jour

Même si le CF Montréal a mené pendant près de la moitié du match, il a échappé deux des trois points sur un but accordé en fin de rencontre, ce qui a laissé un goût amer en bouche à tout le monde.

«Vu le contexte du match, c’est sûr qu’on aurait aimé repartir avec la victoire, a admis Wilfried Nancy. Un point, c’est quand même bien contre Philly, mais on reste sur une déception.»

Et ce but aurait pu être évité, estime Nancy.

«J’aurais aimé qu’on gère un tout petit mieux ce temps faible qu’on a eu pour repartir avec la victoire.»

Sous pression

On a fait remarquer à Samuel Piette qu’après avoir subi l’affront de ne pas avoir cadré de tir à Cincinnati mercredi, l’équipe a tenu l’Union à un seul tir cadré samedi soir.

«C’est quand même une satisfaction. J’ai eu l’impression qu’on a beaucoup encaissé les vagues d’attaques et les centres, mais nos défenseurs ont bien fait pour les contenir.

«C’est un seul tir cadré, celui qui fait mal, mais j’ai l’impression qu’on a encaissé plus que les statistiques le démontrent. On a forcé une bonne équipe a courir après le match en deuxième demie.»

Le sport est parfois cruel. L’équipe a donné très peu à Philadelphie qui a su profiter de sa seule vraie chance de marquer.

Faire mieux

D’ailleurs, l’équipe est sortie d’une séquence de trois matchs en huit jours sans défaite avec une victoire et deux verdicts nuls, mais Wilfried Nancy estime que la récolte aurait pu être meilleure.

On sent que les attentes restent hautes même en regard d’un contexte qui n’était pas le plus facile avec les matchs qui s’accumulent et les blessés qui sont nombreux.

«Sur la semaine, on a un peu de déception. Si on refait le scénario de tous les matchs, on était proches de faire quelque chose de bien. On aurait pu aller chercher sept points sur neuf.»

Nancy ne cache pas que ses hommes commençaient à fonctionner sur des vapeurs d’essence en fin de rencontre.

«Ce n’est pas facile de jouer trois jours après notre dernier match, et c’était deux parties à l’extérieur. Les gars se sont dépouillés, c’est pour ça qu’il y avait de la déception dans le vestiaire.»