Formule E

Nyck de Vries sacré champion du monde

Publié | Mis à jour

Profitant de la malchance de leurs principaux rivaux, le pilote Nyck de Vries et son écurie Mercedes ont décroché les titres de champion des pilotes et des équipes, dimanche, à l’occasion de l’ePrix de Formule E de Berlin.

Le Néerlandais de 26 ans a terminé la course en huitième position après s’être élancé de la 13e place sur la grille de départ. Il s’agit d’un premier titre pour lui depuis celui de Formule 2, obtenu en 2019. 

Pendant ce temps, la recrue française Norman Nato (Venturi) a remporté sa première course en carrière, parvenant à maintenir un bon coussin devant le reste du peloton tout au long de la course. Oliver Rowland (Nissan e.dams) et Stoffel Vandoorne (Mercedes) ont complété le podium.

Conséquemment, de Vries a terminé la saison avec 99 points, devant Edoardo Mortara (Venturi) et Jake Dennis (BMW) avec des récoltes respectives de 92 et 91 points.

«Je n’ai pas de mots, a dit le principal intéressé, frappé par les émotions. Ç’a été une saison si difficile avec tant de hauts et de bas jusqu’à la dernière course. Nous avons été un peu chanceux aujourd’hui avec tout ce qui est arrivé. Je crois que nous avons mené une course incroyable. Nous avions un bon rythme, mais j’avais l’impression que personne ne respectait rien. Alors j’ai tenté de me rendre à l’arrivée. Je savais que c’était dans la poche.»

Coups de théâtre 

Si la finale se profilait comme une lutte intense, avec 13 pilotes toujours en lice pour le tout premier titre de champion du monde de l’histoire de la série, de Vries – meneur au classement par trois points avant cette course – a pu respirer un peu mieux lorsque ses trois plus proches poursuivants ont été contraints à l’abandon très rapidement.

Le départ a notamment été marqué par un accident impliquant la Jaguar de Mitch Evans, qui est restée immobilisée après l’extinction des feux rouges. Il a été happé par Mortara, forçant l’interruption de la course. Les deux hommes étaient respectivement quatrième et deuxième au classement avant le départ, à moins de cinq points de de Vries.

Dès la relance, Dennis, troisième au classement, s’est lui-même sorti de la course en rentrant dans le mur. Ainsi, avec le podium de Vandoorne, Mercedes a totalisé 181 points, soit quatre de plus que Jaguar, pour décrocher un tout premier titre dans cette série.

E-Prix de Berlin: retour sur la course et la dernière saison -