Crédit : AFP

Omnium banque Nationale

Stefanos Tsitsipas fête ses 23 ans en grand

Publié | Mis à jour

Troisième joueur mondial, le Grec Stefanos Tsitsipas a facilement disposé du récent médaillé d’argent olympique, le Russe Karen Khachanov, en deux manches de 6-3 et 6-2, jeudi, lors des huitièmes de finale de l’Omnium Banque Nationale de Toronto.

Le vainqueur a eu besoin de seulement 1 h 19 min pour se défaire de la 28e raquette mondiale, qui avait perdu en finale du tournoi de tennis masculin en simple des Jeux olympiques de Tokyo.

Tsitsipas a remporté 25 des 27 points disputés sur son premier service, ce qui représente un pourcentage de réussite de 93 %. Il a également réussi trois bris en six occasions, tout en sauvant les deux balles de bris auxquelles il a fait face. 

Preuve de sa domination et des ennuis de Khachanov, il a mis la main sur 65 des 108 points joués.

En quart de finale, Tsitsipas croisera le fer avec le Norvégien Casper Ruud, sixième tête de série et détenteur du 12e rang de l’ATP. Celui-ci a vaincu le tombeur du Québécois Félix Auger-Aliassime, le Serbe Dusan Lajovic (44e) en deux sets de 6-4 et 6-3. Trois bris ont suffi au Scandinave pour s’imposer en 74 minutes.

Le beau parcours du qualifié australien James Duckworth, s’est logiquement conclu face à la première tête de série du tournoi, Daniil Medvedev.

Le tennisman classé au 50e rang en était à un cinquième match en six jours, lui qui avait écarté de sa route Jannik Sinner et Taylor Fritz dans le tableau principal. Medvedev était toutefois la commande de trop, ce dernier l’emportant 6-2 et 6-4.

Daniil -

Une autre tête de série pour Isner 

John Isner connait un très bon tournoi. Après avoir vaincu le Chilien Cristian Garin (20e), l’Américain s’est offert le septième meilleur joueur chez les hommes, le Russe Andrey Rublev.

Isner (30e) a profité du fait que son adversaire semblait affecté par la chaleur pour le prendre par surprise en deux manches de 7-5 et 7-6 (5).

«Je savais qu’Andrey avait de la difficulté avec [les conditions]. Il n’était pas tout à fait dans le rythme dès le début et il montrait de la frustration, a indiqué après la rencontre le géant de 6 pi 10 po. Lorsque j’ai vu qu’il était secoué, je me suis dit que je devais être celui qui garde la tête froide. Je crois que c’est ce qui m’a permis d’avoir le dessus.»

Il affrontera au prochain tour le Français Gaël Monfils, qui a vaincu Frances Tiafoe, le compatriote d’Isner.

Tiafoe avait facilement battu le Canadien Denis Shapovalov mercredi, mais a trouvé plus fort que lui au troisième tour. Monfils, 17e joueur mondial, l’a battu en deux manches de 6-1 et 7-6 (2).

Face à un adversaire beaucoup plus constant au service, Tiafoe s’est retrouvé sans ressources, particulièrement en première manche. Monfils a converti trois balles de bris et a délivré 11 as, en route vers une première victoire en carrière sur le 53e meilleur joueur de l’ATP.