FBC-SPO-NEBRASKA-V-MINNESOTA

Crédit : AFP

NFL

Benjamin St-Juste impressionne son entraîneur

Publié | Mis à jour

Le Québécois Benjamin St-Juste fait définitivement bonne impression sur l’entraîneur-chef de l’équipe de football de Washington, Ron Rivera, depuis le début du camp d’entraînement.

Jeudi, le pilote de 59 ans a vanté les qualités du demi de coin sélectionné en troisième ronde (74e au total) du dernier repêchage de la NFL.

«Il a une vision incroyable et il sait comment l’utiliser à bon escient», a affirmé Rivera, dont les propos ont été rapportés par le site internet de sa formation.

«Il est capable de garder un œil sur le quart-arrière, tout en sachant très bien où se trouve son receveur de passes. Cela lui permet d’avoir une belle anticipation, de sauter et de faire des jeux. Il a fait un très bon travail en nous démontrant qu’il est tout le temps impliqué dans le jeu.»

Selon l’athlète de 23 ans, ses récents succès à l’entraînement sont dus aux efforts qu’il met à l’extérieur du terrain de football.

«Je suis un étudiant du jeu. Pour moi comme joueur de première année, c’est important d’y aller une journée à la fois et d’en faire toujours un peu plus pour étudier le livre de jeux, a exprimé St-Juste. Cela permet à l’entraîneur Jack Del Rio (le coach de la défensive) de me faire confiance quand il m’envoie dans la mêlée. De plus, je ne gâche pas de jeu.»

Une comparaison flatteuse

Appelé à comparer St-Juste à un autre joueur, Rivera n’y est pas allé avec le dos de la cuillère.

«Je le regarde et je trouve qu’il est comme [Charles] Tillman. Ils ont la même mentalité. On le voit toujours courir après le ballon. Quand j’essaye de le comparer à quelqu’un, c’est avec lui que je le fait, car je vois des choses qui me disent qu’ils partagent le même type de compétences», a dit celui qui œuvre comme entraîneur dans la NFL depuis 1997.

Tillman a connu une grande carrière dans les uniformes des Bears de Chicago et des Panthers de la Caroline, de 2003 à 2015. En 168 parties, il a réalisé 38 interceptions, inscrit huit touchés, forcé 44 ballons échappés et réussi 930 plaqués.

«Je ne suis pas au niveau de Charles Tillman encore, mais coach Rivera a mentionné son nom et le mien dans la même phrase. C’est plutôt une bonne chose, a analysé St-Juste. J’essaye simplement de devenir meilleur tous les jours, pour un jour atteindre le statut de Charles Tillman.»

L’équipe de football de Washington disputera son premier duel préparatoire jeudi prochain, alors qu’elle sera de passage au Gillette Stadium pour y affronter les Patriots de la Nouvelle-Angleterre.