Crédit : PHOTO D'ARCHIVES, DIDIER DEBUSSCHÈRE

LHJMQ

«Je ne m’y attendais vraiment pas!» - Bolduc

Publié | Mis à jour

Après avoir essuyé le choc initial de la transaction entre l’Océanic et les Remparts, l’attaquant Zachary Bolduc a tourné la page et se dit excité d’enfiler l’uniforme des Remparts.

«Je ne m’y attendais vraiment pas. J’avais eu une bonne discussion avec l’entraîneur Serge Beausoleil à la fin de la saison et j’avais l’impression que Rimouski voulait reconstruire la formation autour de moi. Ce n’est pas ce qui est arrivé et je comprends la décision de l’Océanic. Je pense que les deux formations sont gagnantes, au bout du compte.» 

Le talentueux attaquant est heureux de la situation qu’il va retrouver dans la Capitale-Nationale.

«Je connais déjà quelques joueurs, dont Nathan Gaucher, que je viens de côtoyer dans le programme national. C’est devenu un bon ami. J’ai compris que Patrick veut m’utiliser avec Théo Rochette et Christophe Farmer, et ce sont deux très bons joueurs. Tout est nouveau pour moi, à Québec, et je suis très excité à l’idée de rencontrer les partisans.»

Adaptation rapide 

Le Trifluvien, fraîchement débarqué du camp de l’équipe nationale junior du Canada, est satisfait de ce qu’il a montré à Calgary.

«J’ai eu un camp correct. Ça faisait six mois que je n’avais pas joué de match et ça faisait du bien de renouer avec l’action en jouant trois parties. Plus ça allait et plus j’étais confortable avec la rondelle, je suis fier de ce que j’ai fait là-bas.»

Cette progression constante n’est pas nouvelle, selon la 17e sélection des Blues de St. Louis lors du dernier repêchage de la LNH.

«J’ai besoin d’aller chercher des sensations et vivre des situations avant de trouver mon rythme. Une fois dans le bain, je peux performer à mon maximum. L’an dernier, j’ai eu une première moitié plus difficile, en raison des blessures. Comme Patrick Roy l’a mentionné, j’ai eu une bien meilleure deuxième moitié de saison et j’ai terminé l’année en force.»

Apprendre du passé 

Avec son aventure rimouskoise derrière lui, est-ce que Bolduc a retenu des connaissances de son séjour dans le Bas-Saint-Laurent? Le principal intéressé assure que oui, même si les deux saisons ont été très différentes.

«La première année, nous étions dans les favoris pour tout remporter. J’ai beaucoup appris d’un gars comme Alexis Lafrenière. C'est un modèle sur sa façon de se comporter et travailler sur une patinoire. Pour la deuxième saison, nous étions un brin en reconstruction et cela m’a permis de travailler mes qualités de leader.»

L’auteur de 10 buts et 19 aides en 27 rencontres lors de la dernière saison aimerait d’ailleurs continuer à améliorer certaines facettes de son jeu.

«Il y a toujours quelque chose sur laquelle tu peux travailler. J’aimerais être en mesure de créer plus d’offensive pour la prochaine saison. Je vais mettre l’accent sur l’importance de gagner mes batailles en un contre un. J’ai simplement hâte que ça commence», termine l’espoir québécois.