Crédit : AFP

F1

Un 1er sacre pour Ocon; remontée spectaculaire de Hamilton

Publié | Mis à jour

L’écurie Aston Martin a connu un véritable cauchemar lors du Grand Prix de Formule 1 de Hongrie, dimanche au circuit Hungaroring, puisque le Québécois Lance Stroll n’a même pas été en mesure de compléter un tour et son coéquipier Sebastian Vettel a été disqualifié après avoir terminé deuxième.

Stroll a été impliqué dans un accident ayant mis fin aux courses de plusieurs concurrents. Juste avant le premier virage, Valtteri Bottas (Mercedes) a mal jugé le manque d’adhérence et a frappé Lando Norris (McLaren). La monoplace de celui-ci est ensuite entrée en contact avec Max Verstappen (Red Bull). Complètement hors de contrôle, Bottas a également heurté Sergio Perez (Red Bull).

Parti 12e, Stroll a essayé d’éviter le chaos causé par le Finlandais, mais a touché Charles Leclerc (Ferrari), qui a, à son tour, frappé Daniel Ricciardo (McLaren).

«De mon côté, c'est vraiment frustrant de devoir abandonner si tôt dans la course, s’est désolé le Montréalais dans un communiqué d’Aston Martin. Après l’accident à l’avant, j’ai pris une trajectoire vers l’intérieur pour essayer d’éviter le contact, mais j’ai bloqué les roues. Dès que cela s'est produit, j'ai su que je ne prendrais pas le virage parce que c'était tellement glissant. J'ai tout fait pour éviter le contact, mais malheureusement, ma course était terminée.»

«Lance n'a pas eu de chance, car il a pris un départ vraiment sensationnel, dépassant de nombreuses voitures, dont Sebastian, a analysé le directeur d’équipe d’Aston Martin, Otmar Szafnauer. S’il n'avait pas été impliqué dans cet accident au premier virage, nous aurions peut-être eu deux pilotes sur le podium aujourd'hui.»

Stroll a par ailleurs écopé d’une pénalité de cinq places sur la grille de départ du GP de Belgique, dans quatre semaines.

Un deuxième podium éphémère

Après l’accident au premier virage, la course a ensuite été arrêtée pour retirer tous les débris sur la piste. Parmi les athlètes impliqués dans le carambolage, seulement Verstappen et Ricciardo ont été en mesure de reprendre l’action.

Profitant de toute cette confusion, le Français Esteban Ocon (Alpine) a signé son premier gain sur le prestigieux circuit de la F1. Vettel et Lewis Hamilton (Mercedes) ont pris les deux autres marches du podium, mais l’Allemand a été disqualifié. Son réservoir d’essence ne contenait plus le minimum d’un litre nécessaire prévu au règlement pour que la Fédération internationale de l’automobile ne puisse procéder aux analyses.

La situation est désastreuse pour Aston Martin, qui perd ainsi 18 points au classement. La marque anglaise est ainsi reléguée au septième rang chez les constructeurs. La victoire d’Ocon et la quatrième position à l’arrivée de Fernando Alonso ont en effet permis à Alpine de s’emparer de la cinquième place au classement, 29 points devant Aston Martin.

«La perte de 18 points est décevante pour l'équipe, mais cela n'enlève rien à une course par ailleurs sans faille de Sebastian, a réagi l’écurie dans un très court communiqué. Aujourd'hui, nous avons montré que notre voiture a un bon rythme de course. Nous nous tournons vers l’avant.»

Le Canadien Nicholas Latifi (Williams) a pour sa part conclu l’épreuve en septième place, récoltant du même coup ses premiers points en 28 courses depuis ses débuts en F1.