Crédit : Vincent Carchietta-USA TODAY Sports

MLS

Les petites victoires

Dave Lévesque

Publié | Mis à jour

Quand on occupe le tout dernier rang de la MLS avec seulement neuf points et deux petites victoires en 13 rencontres, on trouve son bonheur où on peut.

C’est ainsi que l’Inter Miami CF voit de la progression dans son jeu après avoir fait match nul 1 à 1 contre l’Union de Philadelphie le week-end dernier.

«L’impression qui se dégage du dernier match est que notre attitude est plus positive que ce que nous avons vu dans le dernier mois», a soutenu l’entraîneur-chef Phil Neville cette semaine.

«Nous voyons ça comme un pas de bébé vers l’avant, et ultimement, c’est une petite brique placée sur la fondation et nous devons continuer de bâtir sur ça.»

Bref, on s’accroche à l’espoir que l’équipe progresse même si elle n’est certainement pas là où on l’envisageait en début de saison.

Catalyseur

Pour le défenseur Nicolas Figal, il faut que ce petit résultat contre Philadelphie serve de catalyseur pour la suite des choses.

«L’humeur générale s’est grandement améliorée parce que nous avons confronté un rival dans un match âprement disputé après avoir subi une lourde défaite. En vérité, nous voulons que ce soit le commencement, le début d’un nouveau départ qui va nous permettre de croire que l’Inter Miami va atteindre ses objectifs en se battant pour le championnat.»

Il s’agit là d’un élan de positivisme un peu rêveur quand on sait qu’avec ses 9 points, Miami se trouve à 12 points du CF Montréal et de la septième place dans l’Est, la dernière qui donne accès aux séries.

Attaque muette

Le principal problème pour Miami, ce n’est même pas le jeu défensif malgré 23 buts accordés. C’est plutôt la panne sèche en attaque qui mine l’équipe.

Malgré l’ajout de Gonzalo Higuain, qui a récolté cinq buts et deux passes en douze présences, le gâteau ne lève tout simplement pas. Et Higuain est un cas douteux pour le match de samedi soir.

Derrière la vedette argentine, on retrouve Robbie Robinson, un joueur de deuxième année avec deux buts. C’est donc très mince en attaque.