Crédit : AFP

Soccer

JO: match nul en lever de rideau pour le Canada

Publié | Mis à jour

La formation canadienne a vu le Japon créer l’impasse tard dans la rencontre et a dû se contenter d’un verdict nul de 1 à 1 à son premier match du tournoi de soccer féminin des Jeux olympiques de Tokyo, mercredi, à Sapporo.

Pour la troupe de l’unifolié, il s’agit d’un résultat décevant, car elle avait l’équipe hôte dans les câbles grâce au but de Christine Sinclair, qui a marqué son 187e filet dans l’uniforme du pays, et ce, à sa 300e titularisation en carrière. Cependant, Iwabuchi Mana a joué les trouble-fête à la 84e minute en se frayant un chemin au milieu de la défense adverse pour ensuite projeter le ballon derrière la gardienne Kailen Sheridan. 

«Nous avons récolté un point dans un match contre le pays hôte, ce qui est une très bonne chose. L’équipe a travaillé jusqu’à la fin pour s’assurer d’obtenir ce point. Les joueuses qui savent conclure se sont mises en marche et je crois qu’elles ont transformé le match. Donc, tout le crédit leur revient», a indiqué l’entraîneuse-cheffe de l’équipe nationale féminine, Bev Priestman, dans un communiqué de Canada Soccer.

Pour revenir à Sinclair, elle a profité d’une passe diagonale de Nichelle Prince en première demie afin de toucher la cible, prenant son retour de lancer qui venait de heurter le poteau. La joueuse d’expérience est restée dans la rencontre avant d’être remplacée par la Québécoise Évelyne Viens avec quelques minutes à faire.

«C’était bon de prendre les devants tôt dans le match et je crois que nous avons bien entamé cette rencontre. C’est dommage de ne pas avoir pu récolter ces trois points, mais nous allons prendre ce point et aller de l’avant, a affirmé Sinclair. Nous devons bien nous remettre de ce match. Après tout, nous avons déjà atteint le podium après avoir perdu notre premier match alors tout est possible.»

Un gros arrêt avant de partir 

Par ailleurs, Sheridan a pris la place de Stephanie Labbé, blessée à la suite d’un dur contact avec Tanaka Mina tôt au deuxième engagement. Malgré ses ennuis, Labbé est momentanément restée dans le match pour repousser un tir de pénalité décerné sur le jeu en question. Elle a quitté le terrain quatre minutes plus tard.

«Je crois que nous avons bien fait défensivement, elles n’ont pas tant créé d’occasions outre leur but et le "penalty". Nous savions qu’elles allaient garder le ballon sur de longues séquences et que nous allions travailler sur les contre-attaques, ce que nous avons fait», a expliqué Sinclair.

Le Canada a rendez-vous avec le Chili, samedi, pour un autre duel du groupe E. Les Sud-Américaines se sont inclinées devant les Britanniques d’entrée de jeu.

«Le Chili n’est pas une équipe facile à battre. Nous devrons être précises et avoir la bonne approche pour notre prochain match. Nous devons absolument en ressortir avec les trois points», a déclaré Priestman.