Crédit : Photo AFP

NBA

Revirement de situation pour les Suns

Publié | Mis à jour

La finale de la NBA réserve bien des surprises cette saison. En avance 2 à 0 dans la série avant de se rendre à Milwaukee, les Suns auront besoin de leurs partisans à Phoenix pour reprendre les devants, après que les Bucks eurent créé l’égalité mercredi.

Le match numéro 4 a été le théâtre d’une belle remontée de l’équipe locale. En retard par six points avec 12 minutes à faire, les Bucks ont dominé leurs adversaires 33 à 21 au quatrième quart. Ils l’ont finalement emporté 109 à 103.

• À lire aussi: Les Bucks créent l’égalité

«Terminer un match de cette façon en finale de la NBA, ça veut dire beaucoup, a commenté après la rencontre Giannis Antetokounmpo. Ça fait du bien, mais nous ne pouvons être satisfaits. Nous devons continuer à apprécier de jouer. À disputer du bon basketball.»

Le «Greek Freak» connait le bon basketball mieux que quiconque. En plus d’y aller de 26 points et 14 rebonds, Antetokounmpo a bloqué un panier certain de Deandre Ayton dans les dernières minutes du match. Ce jeu spectaculaire a permis aux Bucks de tenir bon.

«C’est un moment spécial des finales, ça. Et nous en aurons besoin d’autres, a admis l’entraîneur Mike Budenholzer. L’impact qu’il a sur le jeu des deux côtés du terrain... c’est un "block" incroyable. C’est ce dont il est capable.»

Scénario de rêve

Une égalité après quatre matchs en finale, ça peut ressembler à un scénario idéal pour tout amateur du sport. C’est moins facile à digérer pour les Suns, cependant.

«C’est ce dont nous rêvions tous, pas vrai? On n’a pas le temps de se reposer. On n’a pas le temps de bouder, a mentionné Cam Johnson sur le site web des Suns. C’est 2-2 en finale de la NBA. Nous avons l’opportunité de faire quelque chose de très spécial et une chose qu’a dite l’entraîneur, c’est que chaque match est crucial en séries.»

Monty Williams avait d’ailleurs une petite idée de pourquoi ses hommes avaient échappé la rencontre de mercredi.

«Les revirements nous ont écrasés ce soir, a indiqué l’instructeur-chef. Nous avons réussi 50 % de nos tirs, mais ils ont eu 19 possessions de plus. Au cours du match, lorsque vous donnez autant de revirements et de rebonds offensifs, c’était une montagne à gravir.»

C’est aussi ce qui a ruiné l’excellent match de 42 points de Devin Booker. Coupable de cinq fautes, il a dû être confiné au banc en fin de duel.

«Ça ne change rien. Je l’ai dit aussi après le dernier match, lorsque j’avais de la misère avec mes tirs, a dit Booker. Notre objectif principal est de gagner. Alors tout ce qui se passe durant le match, ça ne veut rien dire, pour vrai.»

Le cinquième match de la série aura lieu samedi, à Phoenix.