Crédit : AFP

Soccer

Copa America: une finale de rêve

Publié | Mis à jour

On parle beaucoup de l’Euro depuis un mois, et une autre compétition très relevée, la Copa America, passe un peu inaperçue pendant ce temps. La finale opposant l’Argentine et le Brésil, au stade Maracana de Rio, samedi soir, devrait changer la donne.

La Copa America est au Conmebol ce que l’Euro est à l’UEFA. C’est le championnat continental de la Confédération sud-américaine de football, une compétition centenaire qui existe depuis 1916, bien qu’elle ait subi des modifications au fil des années.

Comptant sur moins de nations, la Copa America est également disputée sous un format de phase de groupe, mais avec deux groupes de cinq pays plutôt que six poules de quatre nations.

Et on peut vous dire que la compétition est relevée puisque sur les dix pays participants, seule la Bolivie n’a pas été en mesure d’amasser des points.

Pas dominants

Samedi soir, le duel met aux prises deux vieux frères ennemis, soit le Brésil de Neymar et l’Argentine de Lionel Messi.

Si chacun a terminé au sommet de son groupe, on ne peut pas dire que l’un ou l’autre a survolé la compétition.

L’Argentine et le Brésil ont terminé la phase de groupe avec une fiche identique de trois victoires et un match nul. L’Argentine a inscrit sept buts et en a accordé deux. Le Brésil a été un peu plus efficace offensivement avec dix buts contre deux accordés également.

Une des deux équipes subira un premier revers au terme de la rencontre de samedi soir, mais le parcours n’a pas été une belle ligne droite, hormis un 4 à 0 contre le Pérou et un 3 à 0 contre le Venezuela pour le Brésil.

L’Argentine n’a eu qu’un seul match «facile» en phase de groupe, un 4 à 1 contre la Bolivie.

Ardu

La phase éliminatoire a été un peu plus complexe pour l’un comme pour l’autre.

Le Brésil a d’abord disposé du Chili par un petit 1 à 0 en quart de finale, en jouant la moitié de la partie avec un homme en moins en raison d’un carton rouge remis à Gabriel Jesus à la 48e minute. Ce carton est survenu seulement deux minutes après le seul but du match.

L’Argentine l’a pour sa part emporté 3 à 0 contre l’Équateur, mais le score est trompeur puisque le deuxième but a été marqué à la 84e minute et le troisième dans le temps ajouté.

En demi-finale, le Brésil a durement disposé du Pérou par la marque de 1 à 0 en devant défendre son avance pendant près d’une heure.

Quant à l’Argentine, elle a eu besoin de la séance de tirs au but (3 à 2) pour vaincre la Colombie, qui est revenue de l’arrière pour faire 1 à 1 à l’heure de jeu.

Rivalité

Le Brésil jouera à la maison, au stade Maracana, mais l’avantage ne sera pas énorme puisque la région de Rio était durement touchée par la COVID-19 : seulement 10 % des 78 000 sièges seront occupés.

Là où le Brésil a l’avantage, c’est sur le nombre de victoires dans un passé récent.

En effet, l’Argentine est le second pays le plus titré de l’histoire de la compétition avec 14 titres (l’Uruguay en a 15) contre 9 pour le Brésil.

Toutefois, l’Argentine n’a pas soulevé le précieux trophée depuis 1993, soit depuis 28 ans. Voilà un chiffre qui est familier pour les amateurs de sport québécois.

Par contre, le Brésil a eu beaucoup de succès au cours de ces 28 années, remportant cinq des neuf tournois présentés entre 1997 et 2019.

Au cours de cette période, l’Argentine a participé à quatre finales, s’inclinant contre le Brésil deux fois.

La question est maintenant de savoir si la domination brésilienne va se poursuivre ou si l’Argentine va enfin briser la malédiction et repartir à la maison avec la coupe pour la première fois depuis 1993. En tant que Montréalais, on le leur souhaite.

FACE-À-FACE

Une confrontation en finale de la Copa America, c’est surtout un rendez-vous entre Lionel Messi et Neymar. L’Argentin se fait généralement discret tandis que le Brésilien est généralement plus flamboyant. Comparaisons entre deux joueurs qui portent leur nation sur leurs épaules. Les deux hommes ont été coéquipiers à Barcelone de 2013 à 2017. Ils partagent la distinction de n’avoir jamais remporté la Coupe du monde ou la Copa America.

LIONEL MESSI

34 ans | Attaquant | Capitaine de l’Argentine depuis 2011 | Professionnel depuis 2004

Club actuel : FC Barcelone

Buts en carrière : 759 en 960 matchs

Buts en sélection : 76 en 150 matchs

4 buts dans cette Copa America

Palmarès en sélection

Champion Coupe du monde des moins de 20 ans (2005)

Or (2008) Jeux olympiques

Finaliste Coupe du monde (2014)

Finaliste de la Copa America (2006, 2015, 2016)

Palmarès en club

4 fois vainqueur de la Ligue des champions (2006, 2009, 2011, 2015)

3 fois vainqueur de la Coupe du monde des clubs (2009, 2011, 2015)

6 ballons d’or remis au meilleur joueur au monde (2009, 2010, 2011, 2012, 2015, 2019)

NEYMAR

29 ans | Attaquant | Capitaine du Brésil depuis 2014 | Professionnel depuis 2009

Club actuel : Paris Saint-Germain en Ligue 1

Buts en carrière : 327 en 527 matchs

Buts en sélection : 68 en 110 matchs

2 buts dans cette Copa America

Palmarès en sélection

Or (2016) et argent (2012) Jeux olympiques

Champion de la Coupe des confédérations (2013)

Palmarès en club

Vainqueur de la Ligue des champions (2015)

Vainqueur de la Coupe du monde des clubs (2015)