Canadiens de Montréal

Brendan Gallagher et Phillip Danault fortement ébranlés

Publié | Mis à jour

Véritables guerriers, Phillip Danault et Brendan Gallagher étaient fortement ébranlés après l’élimination des Canadiens de Montréal au cinquième match de la finale de la Coupe Stanley. 

Les deux attaquants peinaient à contenir leurs larmes alors qu’ils répondaient aux questions des journalistes. 

«Ça a pris beaucoup d'énergie, beaucoup de temps pour trouver notre "game" et on l'a trouvé en séries, a dit Danault avec des trémolos dans la voix. Je suis vraiment fier de l'équipe. On a poussé tout le monde ensemble. On a accompli quelque chose de gros...»

Malgré l'ampleur de l'exploit réalisé par le CH, Danault demeurait inconsolable, tout comme son coéquipier, qui n'était aucunement réconforté par le fait de s'être rendu en finale. 

«Il n'y a pas de victoire morale, a précisé Gallagher, abattu. Au début de l’année, on s’est assis ensemble et l’objectif était d’être ici. On s’attendait à être ici, peu importe ce que les gens pensaient de notre équipe. On a surpris beaucoup de monde, mais on s’attendait à être l’équipe qui célèbre en ce moment. C’est pour ça que ça fait si mal.»

«Quand je vous disais à quel point on y croyait, je ne mentais pas.» 

À voir dans la vidéo ci-dessus.