Canadiens de Montréal

«On ne veut pas voir le Lightning soulever la coupe»

Publié | Mis à jour

Le Canadien de Montréal était de retour à l'entraînement, dimanche matin à Brossard, à la veille du quatrième match de la finale de la Coupe Stanley, et l’entraîneur-chef Dominique Ducharme a apporté quelques modifications à sa formation, notamment à ses unités d’avantage numérique.   

Ainsi, le défenseur Erik Gustafsson a été retiré de la première vague, étant remplacé par Jeff Petry. Sur la deuxième, c'est Jesperi Kotkaniemi qui a cédé sa place à Joel Armia.

L'équipe a consacré au moins une demi-heure à cet aspect de son jeu durant la séance, et Josh Anderson croit que l’accent mis sur cette facette du jeu pourrait avoir un gros impact lors du match de lundi.

«Vous pouvez toujours travailler sur des choses pour vous améliorer et évidemment, les unités spéciales sont si importantes dans ces séries, particulièrement en finale, a-t-il fait valoir en vidéoconférence. Vous voulez être capables d’obtenir du momentum et les unités spéciales sont cruciales pour cela.»

«Je crois que c’était important de travailler là-dessus et d’être confortables avec les gars sur la glace. Quand nous allons sauter sur la glace au prochain match [en avantage numérique], nous voulons savoir où les autres sont sur la glace pour exécuter [le plan] et marquer un gros but.»

Rester positif      

Le CH tire présentement de l'arrière 3-0 contre le Lightning de Tampa Bay dans cette série, qui pourrait donc se terminer dès lundi. Mais pas question d’abandonner.

«Il faut avoir une attitude positive et avoir du plaisir. C’est le message», a dit Jeff Petry. «Nous allons faire tout ce que nous pouvons pour retourner à Tampa», a ajouté Anderson.

Le quatrième duel de la série sera présenté sur les ondes de la chaîne TVA Sports.

  

Point de presse de Josh Anderson et Jeff Petry -

CITATIONS       

DOMINIQUE DUCHARME

«Je le dis depuis un bout, même avant les séries. À la fin de la saison, on avait fait face à beaucoup d'adversité et je disais qu'on avait un bon groupe. Et il s'est renforcé dans l'adversité et ces situations. Ils le montrent chaque jour. Parfois tu perds un match, ça ne va pas comme tu veux, mais il est certain que ce n'est pas par manque d'effort et de volonté. Nos gars sont dédiés au groupe. Ils l'ont montré hier, aujourd'hui, et ils vont le montrer sur la glace demain.»

«On verra demain. Vous avez vu notre travail en av. numérique, vous verrez le reste demain.»

«Les choses qu'on a améliorer, on les connaît. On l'a déjà fait. Il faut donner une partie du crédit à Tampa qui nous rend la vie plus compliquée. Mais on sait les ajustements qu'on doit faire et on voit le résultat quand on les fait bien.»

«L'ajustement n'est pas majeur. On sait ce qu'on doit faire. C'est d'éxécuter. Le faire sous pression.»

«Les gars restent sur la glace. Ce n'est pas comme jouer des matchs mais je ne suis pas inquiet qu'on peut mettre n'importe quel de nos joueurs sur la glace et il va être prêt à jouer.»