Canadiens de Montréal

Joel Armia s'est envolé vers Tampa

Publié | Mis à jour

Laissé à Montréal en raison du protocole de la COVID-19, Joel Armia pourrait participer au premier match de la finale entre le Canadien et le Lightning, prévu lundi soir à Tampa.

Au terme de l’entraînement matinal de l’équipe, Luke Richardson a indiqué que le Finlandais avait été placé dans un jet privé en direction de Tampa. 

«Une décision sera prise tout juste avant le match», a indiqué l’entraîneur adjoint.

Au moment de s’entretenir avec les médias, Richardson venait tout juste de sortir de la patinoire. Il n’était donc pas au fait de tous les détails concernant l’évolution de la situation de l’attaquant au cours des dernières heures. Toutefois, on peut présumer que le résultat de son test subi dimanche était erroné.

Advenant le cas où Armia ne pourrait prendre part à la rencontre, Jake Evans serait possiblement l’élu pour le remplacer sur le trio composé d’Eric Staal et de Corey Perry. Du moins, c’est lui qui évoluait auprès des deux vétérans lors de l’entraînement matinal.

«C’est encourageant de voir les progrès qu’il a faits, a dit Josh Anderson. Il aura possiblement l’occasion de revenir dans la formation. Nous savons ce qu’il peut apporter à l’équipe. Nous sommes excités de le revoir.»

Cooper se méfie 

Avant ce premier duel tant attendu, Jon Cooper s’est assuré de flatter ses adversaires dans le sens du poil. L’entraîneur-chef du Lightning a soutenu que le Canadien n’avait rien d’une équipe Cendrillon et qu’il ne méritait pas le statut de négligé qu’on lui appose depuis plusieurs semaines.

«Retournez voir vos prédictions du début de saison. Je suis persuadé qu’ils apparaissaient, avec Toronto, au sommet de leur division. Le Canadien a connu un départ exceptionnel, puis ils ont eu des hauts et des bas, causés entre autres par les particularités du calendrier», a-t-il lancé.

«C’est une équipe bâtie pour les séries éliminatoires, a ajouté Cooper. Ils sont là où ils se voyaient. Ils ont seulement emprunté un chemin différent. [Marc Bergevin] a fait tout un travail pour amener de la profondeur au sein de cette équipe. Et une équipe qui mise sur Carey Price devant le filet ne peut jamais être comptée pour battue.»

Quelques 16 300 spectateurs seront admis au Amalie Arena pour cette série.