Crédit : AFP

Félix Séguin

Une importante différence avec 1993

Une importante différence avec 1993

Félix Séguin, TVA Sports

Publié 26 juin
Mis à jour 26 juin

L’édition actuelle des Canadiens de Montréal est souvent comparée avec celle de 1993 qui a remporté la dernière Coupe Stanley de l’organisation.

Les ressemblances sont nombreuses.

Cependant, j’observe une différence importante. Je vous explique.

En 1993, la troupe de Jacques Demers n’avait certainement pas volé son championnat, mais elle avait aussi profité du fait que plusieurs équipes aspirantes à la Coupe Stanley avaient été rapidement éliminées.

En fait, cinq des six équipes qui avaient devancé les Canadiens au classement général ont subi l’élimination lors du premier tour éliminatoire.

Classement général (saison 1992-93)

1-Pittsburgh : 119 points (éliminé au 2e tour par les Islanders)

2-Boston : 109 points (éliminé au 1er tour par les Sabres)

3-Chicago : 106 points (éliminé au 1er tour par les Blues)

4-Québec : 104 points (éliminé au 1er tour par les Canadiens)

5-Detroit : 103 points (éliminé au 1er tour par les Maple Leafs)

6-Montréal : 102 points

D’abord, les Canadiens se sont chargés eux-mêmes des Nordiques, mais par la suite, le chemin s’est en quelque sorte ouvert pour le Tricolore.

En fait, au deuxième tour, plutôt que d’affronter les Bruins de Boston, les Canadiens se sont mesurés aux Sabres de Buffalo, qui avaient récolté 16 points de moins que Montréal.

Ensuite, au troisième tour, au lieu de jouer contre la meilleure équipe de la LNH, les Penguins de Pittsburgh, le Bleu-Blanc-Rouge a eu rendez-vous avec les Islanders de New York qui avaient complété la saison régulière au 13e rang de la LNH.

Et enfin, en finale, les Kings de Los Angeles de Wayne Gretzky représentaient un défi, mais ils avaient amassé 14 points de moins que les Canadiens en saison régulière.

La différence avec les Canadiens de cette année est que l’équipe a toujours dû éliminer une équipe qui leur avait été supérieure en saison régulière.

Les Maple Leafs de Toronto, les Jets de Winnipeg et les Golden Knights ont tous complété la saison régulière devant les Canadiens au classement. L’écart était particulièrement important contre les Maple Leafs et les Golden Knights.

Et là, le même scénario se reproduit en finale de la Coupe Stanley. En en plus, le Lightning de Tampa Bay est l’équipe championne en titre.

Dans le monde de la boxe, si un boxeur veut devenir le champion du monde, il doit battre le champion du monde.

C’est le même défi d’envergure qu’attend les Canadiens.