Crédit : AFP

Euro 2020

Le Danemark porté par une «grande force»

Publié | Mis à jour

À la veille du huitième de finale de l'Euro contre le pays de Galles samedi, le Danemark est confiant et se sent porté par « une grande force », tandis que les Gallois se considèrent comme les « outsiders » mais sont prêts à créer la surprise.

Principaux points des conférences de presse du Danemark et du pays de Galles, vendredi:

Le Danemark porté par une « grande force »

Kasper Hjulmand (sélectionneur du Danemark): « Nous ressentons une grande force. On a vécu trois matches avec autant d'émotions que pour toute une vie, mais demain (samedi) c'est un autre match et on va tout donner. Je ne pense que pas cette force vienne seulement de ce qui est arrivé à Christian (Eriksen, victime d'un arrêt cardiaque lors du premier match des Danois). Nos matches en mars étaient très bons et nous avons confiance en notre jeu. On a connu quelque chose de dramatique et on a joué l'un de nos meilleurs matches quelques jours plus tard pour battre la Russie. C'est une force mentale et physique. Et on a beaucoup de qualité dans l'équipe. »

Respect mutuel

Kasper Hjulmand: « On respecte beaucoup le pays de Galles. Ce qu'ils ont fait ces dernières années est beau. Ils sont fiers de représenter leur pays et ça se ressent. Si vous atteignez les demi-finales du dernier Euro, c'est que vous avez beaucoup de qualités. C'est une grande équipe que l'on respecte beaucoup. »

Gareth Bale (capitaine du pays de Galles): « C'est un autre gros challenge. On sait que le Danemark est une très bonne équipe, très bien organisée, avec de très bons joueurs. On ne va pas les sous-estimer. »

Le pays de Galles outsider ?

Gareth Bale: « Nous sommes toujours les outsiders donc nous sommes habitués à avoir cette étiquette. Ca ne change rien pour nous. On comprend ce qu'ils ont vécu, on a envoyé nos voeux de rétablissement à Christian (Eriksen) et on est conscient de la grande performance qu'ils ont réalisée après ça. Mais demain (samedi), ça sera juste nous et eux sur le terrain et j'espère qu'on fera un grand match. »

Robert Page (sélectionneur du pays de Galles): « Les Danois sont en huitièmes de finale car ils l'ont mérité. Ils ont tenu la dragée haute à la Belgique. On est face à un gros challenge, on devra rivaliser avec eux sur le plan physique et bien travailler pour pouvoir développer notre football. »

Kasper Hjulmand: « Je considère cette rencontre comme équilibrée. Le pays de Galles a beaucoup de qualités et nous aussi. »

Pierre-Emile Hojbjerg (milieu du Danemark): « Je ne sais pas pourquoi Bale a dit ça (que les Gallois étaient outsiders). Le pays de Galles est une très bonne équipe, avec plusieurs très bons joueurs. Je m'attends à un match équilibré. Ce sera très difficile et il faudra faire un grand match pour se qualifier. »

Le Danemark confiant

Kasper Hjulmand: « On est sûr de nos forces et de notre jeu. On a beaucoup de qualité. On sait que beaucoup de fans viendront à Amsterdam nous supporter. Tout le soutien qu'on a reçu, on va essayer de le retranscrire en faisant un bon match. Je pense qu'on a une très bonne équipe et on peut tenir tête à n'importe quelle adversaire. On croit en nous et on pense pouvoir battre toutes les équipes, y compris le pays de Galles.

Dernier match en sélection pour Bale ?

Gareth Bale: “Je ne vais pas jouer le match comme si c'était mon dernier avec le pays de Galles car je veux me qualifier pour le prochain tour. Mais je me concentre sur ce match sans me projeter plus loin.”

Le Danemark chouchou du public sur les réseaux sociaux

Gareth Bale: “Ce n'est pas un facteur important et je ne le savais pas, je ne suis pas sur les réseaux sociaux. On a déjà été dans des situations où l'adversaire était favori ou avait plus de supporters, comme contre la Turquie qui avait 18.000 spectateurs à Bakou, et cela ne change rien. Quand le match commence, il n'y a que nous les joueurs sur le terrain.”