Crédit : AFP

Euro 2020

Euro 2020: le début de la dernière ligne droite

Euro 2020: le début de la dernière ligne droite

Patrice Bernier

Publié 25 juin
Mis à jour 25 juin

Ça y est. La phase de groupes de l’Euro 2020 est maintenant chose du passé et les 16 formations restantes se préparent à tout donner dans la phase éliminatoire, dernière grande ligne droite avant la consécration.

Après une petite pause de deux jours, les équipes reprendront le collier, samedi.

La phase de groupes a donné droit à du beau spectacle et plusieurs buts. L’Italie a été séduisante, le Danemark a été mon coup de coeur, notamment en raison de toute l’histoire autour du malaise qu’a subi Christian Eriksen, et dans le groupe de la mort, les trois ténors, à savoir la France, l’Allemagne et le Portugal, s’en sont sortis.

Ainsi, c’est la dernière ligne droite, la dernière chance pour certaines équipes qui n’ont pas tout à fait encore monté en puissance de se faire valoir. Alors que d’autres nations, qui sont habituées des grands moments, auront l’occasion de montrer de quel bois elles se chauffent.

Voici mes prédictions pour les huit matchs des huitièmes de finale.

Tout d’abord, les pays de Galles contre le Danemark. La nation galloise se rendra aussi loin que Gareth Bale veut bien les mener. Le demi-finaliste de l’Euro 2016 est sorti d’un groupe duquel on ne le voyait pas nécessairement sortir. Mais, comme je l’ai dit, le Danemark est mon coup de coeur, évidemment en raison de son entraîneur que je connais bien, mais aussi par son jeu séduisant et très riche offensivement. Le Danemark l’emportera.

Dans le duel entre l’Italie et l’Autriche, la logique devrait être respectée. La Squadra Azzurra a marqué sept fois et n’a rien encaissé. Les Autrichiens atteignent la phase éliminatoire pour la première fois, mais ça s’arrêtera là.

Du côté des Pays-Bas, l’essence du foot offensif est de retour avec huit buts. Ils ne devraient pas avoir trop de problèmes avec la République tchèque, mais devront tout de même surveiller Patrik Schick, l’un des meilleurs buteurs de cet Euro.

Le choc des chocs  

Belgique contre Portugal, voilà le choc des chocs de ces huitièmes. Je vois la Belgique passer, car le Portugal a quelques soucis en défensive. Avec De Bruyne, Witsel, Lukaku et Hazard, les Belges devraient se qualifier pour les quarts de finale. Toutefois, il ne faudrait pas négliger le meilleur marqueur de l’Euro Cristiano Ronaldo. Ce dernier pourrait faire la différence.

Un match d’habitués des phases éliminatoires entre la Croatie et l’Espagne. Même si les Espagnols ont bien terminé avec cinq buts contre la Slovaquie, ils ont éprouvé des problèmes en attaque. La Croatie a plus d’expérience que son rival et c’est là que ça se jouera.

Même si la France n’a pas connu une phase de groupes à tout casser, elle a trop de qualité pour ne pas passer la Suisse.

Un autre choc que celui entre l’Allemagne et l’Angleterre. Je vois cette dernière passer en raison de la qualité de ses joueurs offensifs, qui n’ont pas encore étalé leur plein potentiel. L’Allemagne est dominante balle au pied, mais n’a pas de vrai finisseur. Donc, l’Angleterre par une très petite marge.

Finalement, la Suède a profité de sa muraille jaune pour accéder aux huitièmes de finale. Sa défensive est bien organisée et complexe à vaincre. Même si l’Ukraine a quelque chose d’intéressant à offrir, je ne crois pas que ça sera suffisant.

Le retour du CF Montréal  

Le soccer local était de retour, mercredi, alors que le CF Montréal a fait match nul de 0-0 contre le D.C. United dans un match sans rythme en raison des trois semaines d’inactivité. Le synchronisme et la cohésion n'étaient tout simplement pas au rendez-vous.

Je crois que le carton rouge qu’a écopé Zorhan Bassong a été un bon déclencheur pour la solidarité et le regroupement de la défensive. Il a peut-être rassemblé les troupes à la cause pour s’en sortir avec un bon point. Le onze montréalais a plutôt bien paru à 10, surtout grâce aux belles parades de Clément Diop.

Ainsi, les hommes de Wilfried Nancy ont déjà récolté un quatrième jeu blanc cette saison, ce qui est déjà plus que le total de l’année dernière. Toutefois, l’offensive n’est pas encore assez menaçante. Oui, ils ont joué à 10 contre 11, mais il faut plus de créativité et de vitesse dans le tiers offensif.

Le CF Montréal n’aura pas trop le temps de reprendre ses esprits puisqu’il disputera son prochain match dès samedi face au SC Nashville.

Victor Wanyama sera suspendu pour le duel et il sera intéressant de voir par qui il sera remplacé. Est-ce que ce sera un milieu de terrain ou un autre attaquant en pointe? Nancy a des options, notamment, avec Emanuel Maciel et Amar Sejdic.