Canadiens de Montréal

Vegas pense au sixième match déjà

Publié | Mis à jour

On efface cette mauvaise performance et on recommence. C’est dans cet état d’esprit que les Golden Knights, le couteau entre les dents, reprendront la route vers Montréal, où ils feront face à l’élimination lors du sixième duel demain match.

«Il y a sept matchs à jouer pour une raison. On va aller à Montréal avec un travail à faire et on va le compléter d’ici les prochains jours», a lancé après la défaite le défenseur Alex Pietrangelo, qui n’a pas réussi à inscrire de point pour une rare fois dans cette demi-finale, hier.

Clairement, la soirée a été dure pour plusieurs joueurs de Las Vegas. Pour une rare fois, leurs partisans ont fait entendre leur mécontentement en les huant, lors de la deuxième période, alors que l’équipe a été incapable de marquer en avantage numérique.

«Sûrement qu’on le méritait, a reconnu l’arrière Brayden McNabb. On adore nos fans, ils étaient frustrés, tout comme nous on l’était.»

«[Le Canadien] est une équipe qui travaille fort chaque soir. On n’a pas joué à notre manière. Mais la seule chose qu’on peut contrôler, c’est de se présenter au prochain match», a indiqué de son côté l’attaquant Nicolas Roy, qui connaît une excellente série contre Montréal jusqu’à présent.

Changements de trios

Plus d’une fois durant l’affrontement, les trios des Golden Knights ont été chamboulés. L’entraîneur-chef Peter DeBoer a essayé différentes combinaisons.

«Nos trios ont manqué de succès jusqu’à présent. J’ai essayé de relancer certains gars, mais ça n’a pas vraiment eu d’effets. [...] Ça a été une soirée difficile pour tout le monde», a-t-il reconnu, l’air déçu.

Encore une fois, DeBoer a estimé que ses hommes n’avaient «aucune excuse» après une telle performance.

«Ils ont fait la route comme nous autres, donc la fatigue n’explique rien», a-t-il dit.

L’entraîneur de Vegas ne s’est pas montré inquiet pour le prochain match, même si son équipe est dans les câbles, ayant déjà fait face à l’élimination au premier tour contre le Wild du Minnesota.

«On a déjà été dans ce type de situation et on a répondu de la bonne façon et j’ai confiance qu’on va le faire encore», a fait valoir DeBoer.

«On a joué une couple de bonnes "games" dans cette série-là, il va falloir retrouver le "fire"», a résumé de son côté le gardien Marc-André Fleury.