Club de foot Montréal

Nancy dénonce un traitement de faveur «aberrant et illogique» à l'endroit du CH

Publié | Mis à jour

L’entraîneur-chef du CF Montréal, Wilfried Nancy, ne digère pas du tout le fait que son équipe joue encore des matchs «à domicile» dans des stades américains pendant que le Canadien de Montréal peut évoluer devant 3500 personnes au Centre Bell.

L’organisation montréalaise a annoncé, lundi, que ses matchs à domicile prévus les 3 et 7 juillet n’auront pas lieu au Stade Saputo, mais plutôt au New Jersey et à Orlando, respectivement. Le CF Montréal accueillera ainsi l’Inter Miami CF au Red Bull Arena, le domicile des Red Bulls de New York, avant d’agir de nouveau à titre d’équipe locale, quatre jours plus tard, contre le New York City FC, sur le terrain de l’Orlando City SC.   

«Je trouve ça aberrant de voir qu’on donne un laissez-passer au Canadien [de Montréal] et que nous, on soit obligé de demander une faveur pour s’entraîner chez nous, a vociféré Nancy, visiblement ennuyé par la situation lors de la vidéoconférence de lundi. On ne souhaitait même pas jouer chez nous, même si on en avait l’opportunité. Je vois aujourd’hui le Canadien qui a 3500 personnes, voire plus, qui suivent le match dans un stade fermé. Nous, on était prêts à rentrer chez nous, s’entraîner et jouer à l’extérieur en attendant qu’on puisse avoir les spectateurs qui viennent, sachant qu’on est dans un stade ouvert. Pour moi, c’est simplement illogique et aberrant qu’on subisse ça, étant donné qu’on est vacciné.»

Le Canadien a accueilli 2500 personnes au Centre Bell lors du sixième match de la série contre les Maple Leafs de Toronto, le 29 mai, ainsi que pour les deux duels dans la métropole québécoise face aux Jets de Winnipeg au second tour. Ce nombre a grimpé à 3500 pour la série demi-finale contre les Golden Knights de Vegas.

Installés à Fort Lauderdale depuis le début de la campagne 2021, les hommes de Nancy ne pourront pas utiliser leur terrain habituel en raison de la ronde préliminaire de la Gold Cup de la CONCACAF qui s'y déroulera.

Tout de même optimiste   

Malgré cette injustice à ses yeux, Nancy garde espoir de revenir dans la Belle Province plus tôt que tard. Le CF Montréal et les deux autres équipes canadiennes, le Toronto FC et les Whitecaps de Vancouver, travaillent conjointement avec la Major League Soccer afin d’établir un plan qui leur permettrait de revenir au nord de la frontière canado-américaine.

«On est prêts à revenir dès qu’on a l’autorisation. On avait essayé d’anticiper un peu ça, donc on attend maintenant la validation à 100 % pour que l’on puisse revenir le plus tôt possible. C’est quand, le plus tôt possible? Pour nous, ce serait idéalement après le match du 7 [juillet]. Le personnel, tout le monde ici, en Floride, a envie de revenir à Montréal. Il y a déjà des personnes qui travaillent très dur pour trouver des solutions et on en trouvera.»

«Encore ces deux matchs-là et après, on espère pouvoir entrer et jouer un peu chez nous aussi, mais les joueurs sont prêts, il n’y a aucun problème.»

Après les rencontres du 3 et du 7 juillet, le CF Montréal a un match à domicile, prévu le 17 juillet. À moins d’avis contraire, il s’agirait de sa prochaine opportunité de retrouver la pelouse du Stade Saputo.