Canadiens de Montréal

Ce qui a amené Corey Perry à Montréal

Publié | Mis à jour

L'attaquant des Canadiens de Montréal Corey Perry n'a pas le meilleur coup de patin, on le sait, mais c'est la raison pour laquelle il s'est fait repêcher par les Ducks d'Anaheim en 2003.

Il avait en effet glissé jusqu'au 28e rang en raison de cette faiblesse, au grand bonheur de la formation californienne qui a transigé ses deux choix de deuxième tour pour mettre la main sur lui.

«Son coup de patin était très déficient, c'était un 1 sur 5, s'est rappelé Alain Chainey, qui était à l'époque recruteur chez les Ducks, lundi à l'émission JiC.

«Cela dit, il compense avec un sens du hockey hors du commun, de très bonnes mains en plus d'être un féroce compétiteur. Il m'avait vraiment convaincu lors d'une série contre les Spitfires de Windsor [dans la Ligue de hockey de l'Ontario].»

Perry a finalement donné raison à Chainey en connaissant une excellente carrière dans la Ligue nationale de hockey, amassant 818 points, dont 386 buts, en 1094 matchs de saison régulière.

Il a également remporté la médaille d'or aux Jeux olympiques, au Championnat du monde de hockey et au Championnat du monde de hockey junior. Vous pouvez ajouter une coupe Stanley, un trophée Hart, un trophée Maurice-Richard et une Coupe du monde à cet impressionnant palmarès.

Mais pourquoi s'est-il joint au Tricolore cette saison pour 750 000 $?

«Perry a gagné 86 millions $ au cours de sa carrière, il n'avait pas besoin d'argent, a dit Chainey. Tout ce qu'il voulait, c'est gagner. Il a encore le goût de jouer au hockey. Il a la détermination et le caractère nécessaires [malgré ses 36 ans].

«Je savais que la journée qu'il jouerait un match avec les Canadiens cette saison, on le garderait sur une base définitive dans la formation puisqu'il a confiance en ses moyens.»

D'ailleurs, l'homme de hockey, maintenant analyse à TVA Sports, espère que le directeur général Marc Bergevin lui proposera une prolongation de contrat à la fin des présentes séries.

«Il a une éthique de travail exceptionnelle, donc j'espère que les Canadiens vont lui offrir un autre contrat d'une saison», a-t-il conclu.

Voyez l'entretien complet dans la vidéo ci-dessus.