Crédit : AFP

MLB

Rien ne va plus pour les Jays

Publié | Mis à jour

Balayés par les Yankees de New York lors de leur dernière série, les Blue Jays de Toronto tentaient de rebondir contre les Orioles, mais ce sont les négligés qui ont causé la surprise, l’emportant 7 à 1, vendredi, à Baltimore.

L’unique formation canadienne du baseball majeur a poursuivi sa glissade face à la pire équipe de la section Est de la Ligue américaine. Le gérant Charlie Montoyo avait laissé entendre que le voltigeur George Springer pourrait effectuer son retour au jeu lors de la série contre les Orioles, ce qui aurait pu donner un coup de main à l’attaque des Jays, anémique depuis quelques rencontres.

• À lire aussi: Une opportunité à saisir pour Abraham Toro

• À lire aussi: De l’aide pour les Jays?

Springer, absent des terrains de baseball depuis le 2 mai, a continué de se faire désirer, n’étant pas en uniforme pour cette rencontre.

Lourdes Gurriel fils a été le seul pointeur des Torontois, sur une longue balle en solo en cinquième manche. Seuls trois autres coups sûrs ont été frappés par les visiteurs.

Cedric Mullins a connu une performance exemplaire pour les Orioles avec une paire de circuits, ses 10e et 11e la saison. Il a d’ailleurs participé à l’ultime poussée de cinq points de Baltimore en huitième manche. Un double de Freddy Galvis et un simple de Maikel Franco, cognés tous les deux en direction du voltigeur de droite Cavan Biggio, ont été les derniers clous dans le cercueil des Jays.

Sur la butte pendant une manche et un tiers, le releveur Tyler Wells (2-0) a enregistré la victoire, obtenant deux retraits au bâton. C’est le partant de l’équipe de la Ville Reine, Robbie Ray (4-3), qui a ajouté la défaite à sa fiche. En quatre manches et un tiers, le gaucher a accordé deux points, tous mérités, deux buts sur balles et un circuit. Il a aussi passé cinq frappeurs dans la mitaine.

Les Blue Jays auront l’occasion de se reprendre samedi et dimanche face aux Orioles.