Séries de la LNH

«On a joué avec le feu» - Peter DeBoer

Publié | Mis à jour

LAS VEGAS | C'est avec un sentiment de déjà-vu que les Golden Knights ont amorcé le match no 2 contre le Canadien, qui a débuté encore une fois en force, sans toutefois être en mesure de renverser la vapeur cette fois-ci.

«On a joué avec le feu, et on s’est brûlé, a tout simplement résumé l’entraîneur-chef Peter DeBoer, après la rencontre. Ç’a commencé de manière similaire à la première partie. Je suis assez déçu de notre premier 10 minutes, mais nous n’avons pas d’excuses ce soir.»

• À lire aussi: «Une grosse victoire» - Ducharme

• À lire aussi: À VOIR: un véritable vol signé Carey Price

Plusieurs joueurs de Vegas ont tenu des propos similaires, se disant déçus de leurs efforts déployés en début de rencontre

«Tenter de combler un écart n’est jamais une tâche facile. On doit faire un meilleur travail pour commencer le match, ça passe par la préparation», a souligné le capitaine Mark Stone.

«C’est une conversation que nous avons déjà eue, on ne joue pas assez bien dès le départ», a renchéri Alex Pietrangelo, qui a tout de même été en mesure de trouver deux fois le fond du filet contre un Carey Price très solide.

Si le Canadien a bien joué en désavantage numérique, a reconnu DeBoer, Price a clairement été «le meilleur joueur» dans ces occasions.

Stephenson absent 

L’important centre des Knights Chandler Stephenson n’a pas pris part à l’affrontement hier, lui qui a été ennuyé par une «blessure au haut du corps», a précisé l’entraîneur. Son état sera évalué au jour le jour.

Le joueur de premier trio a récolté 35 points en 51 parties cette saison, en plus d’ajouter six passes depuis le début des séries, en 14 matchs.

«C’est une lourde perte. Il a été notre joueur de centre numéro un toute la saison», a reconnu son ailier, Stone.

C’est Keegan Kolesar qui l’a remplacé, lui qui a pu contribuer avec une passe. «Ça prend la mentalité du prochain à prendre la relève, il faut produire quand on a l’opportunité», a-t-il indiqué.

Fleury excité 

Le gardien québécois Marc-André Fleury n’a pas traversé la frontière depuis la dernière saison. Il a admis avoir hâte de se retrouver à Montréal.

«Ça va être agréable. Le Centre Bell est un endroit vraiment amusant où jouer. La foule peut être très bruyante, même si le nombre de partisans est limité, j’ai bien hâte», a-t-il reconnu.