Canadiens de Montréal

Ducharme cache son jeu

Publié | Mis à jour

L’entraîneur-chef du Canadien de Montréal Dominique Ducharme ne pouvait pas garantir, mercredi matin, la présence du défenseur Jeff Petry pour le deuxième match de la série face aux Golden Knights, en soirée, à Las Vegas.

«Il progresse bien, mais on va en savoir encore plus après l’entraînement, a indiqué Ducharme. S’il est en uniforme, c’est parce qu’il sera capable de faire ce qu’il peut faire avec la rondelle et c’est qu’il sera pratiquement à 100%.»    

«Nous devrons être plus constants, a par ailleurs noté Ducharme, somme toute satisfait de la tenue de son équipe durant la première période lors du match numéro 1, lundi. Nous devons être plus actifs et dynamiques à supporter le joueur qui a la rondelle.»

D'ailleurs, à l'entraînement matinal, Ducharme a tout fait pour ne donner aucun indice à l'adversaire. Ainsi, Jon Merrill et Jeff Petry formaient une paire défensive et les autres combinaisons demeuraient intactes. 

Parmi les blessés, Jake Evans était le seul joueur qui portait un chandail bleu indiquant qu'il ne peut pas subir des contacts. Evans n'affrontera pas les Golden Knights ce soir, lui qui faisait du temps supplémentaire à la fin de la séance. 

Suzuki n’est pas intimidé    

Ciblé par les joueurs des Golden Knights lors du premier match, l’attaquant Nick Suzuki a assuré ne pas craindre le jeu physique.

«Je sais que je suis un jeune fort (strong kid) et que je peux prendre les mises en échec, a réagi Suzuki. Ce n’est pas un problème pour moi.»

Suzuki estime que le trio qu’il complète avec Tyler Toffoli et Cole Caufield joue avec confiance, créant des chances à l’attaque tout en faisant bien défensivement.

«Il joue bien présentement et on aura besoin de lui pour le reste de la série», a par ailleurs mentionné Suzuki, à propos de Caufield.

Dans le premier match, Caufield a inscrit l’unique but du Canadien, lors d’une supériorité numérique, dans une défaite de 4 à 1.

Point de presse de Suzuki et Armia -