Canadiens de Montréal

«Une grosse victoire» - Ducharme

Publié | Mis à jour

Il n’y a pas qu’à l’extérieur du T-Mobile Arena qu’il faisait chaud, mercredi soir. Le mercure est également monté en flèche dans les derniers instants du match, alors que le Canadien tentait de conserver sa mince avance d’un but.

«C’est une grosse victoire pour nous. Avec les devants, on est tombé un peu sur les talons. C’est quelque chose qu’il faut corriger. Il faut être encore plus constants», a indiqué Dominique Ducharme après avoir vu l’avance de trois buts de sa troupe fondre dangereusement. 

Oui, le Canadien a un peu levé le pied, mais son jeu en zone défensive était à des années-lumière de celui du premier match.

Les coéquipiers de Carey Price ont bloqué 24 tirs. Encore plus important, ils ont congestionné le milieu de leur territoire, limitant ainsi le nombre de passes transversales des Golden Knights; des relais dangereux qui avaient été légion lors du premier match.

«C’est la façon dont on veut jouer dans notre zone. On veut laisser tout l’extérieur à Carey, a déclaré l’entraîneur du Canadien. On l’a bien fait lors des trois derniers matchs contre Toronto et pendant la série contre Winnipeg. Lundi, ce sont des jeux brisés et une carence au niveau de la couverture qui ont mené à des jeux comme ça.»

Maintenant, ce que les Montréalais doivent absolument corriger, c’est la façon de réagir lors des mises en jeu en territoires défensif. Encore mercredi, le Canadien a accordé deux buts à la suite de mises en jeu perdues.

«On sait comment réagir, mais ne l’a pas fait de la bonne façon. Oui, on doit être meilleurs sur les mises en jeu, mais il faut également prendre de meilleures décisions avec la rondelle. Les deux buts de ce soir [mercredi] sont survenus après des dégagements refusés qu’on aurait pu éviter», a expliqué le Joliettain.

Petry voit rouge 

La bonne nouvelle, c’est que le Canadien rentrera à Montréal jeudi avec une égalité de 1 à 1 dans la série. L’autre bonne nouvelle, c’est que Jeff Petry, qui effectuait un retour après deux matchs d’absence, n’a pas paru trop ennuyé par sa blessure à la main droite.

Ni par son hémorragie sous-conjonctivale qui lui donnait une allure démoniaque en raison de ses yeux gorgés de sang.

«Ça nous a fait du bien de le ravoir dans la formation. Il excelle autant défensivement que dans sa façon de bouger la rondelle. C’est un gamer. Il est toujours là dans les matchs importants. D’ailleurs, s’il avait pu, il serait revenu avant. Il voulait même essayer de revenu pour le quatrième match contre Winnipeg», a raconté Ducharme.

Point de presse de Joel Edmundson et Paul Byron:

POINT DE PRESSE EDMUNDSON ET BYRON -

Point de presse de Carey Price et Corey Perry:

POINT DE PRESSE PRICE ET PERRY -