Crédit : AFP

Blue Jays - MLB

Outrageuse domination des Blue Jays

Publié | Mis à jour

Les joueurs des Blue Jays de Toronto ont trouvé leurs aises au Fenway Park. Dimanche après-midi, la troupe du gérant Charlie Montoyo a réussi huit circuits et ainsi pulvérisé les Red Sox de Boston au compte de 18 à 4.

Il s’agissait de la deuxième journée consécutive où le club de l’unifolié amassait les longues balles à la tonne. Samedi, les Jays avaient expulsé la balle à l’extérieur des limites du terrain à quatre reprises et obtenu une victoire de 7 à 2 sur leurs rivaux de la section Est de la Ligue américaine. Le lendemain, ils sont devenus la première équipe rivale de l’histoire à totaliser huit circuits dans une rencontre au Fenway Park.

Dans l’affrontement du jour, Teoscar Hernandez et Lourdes Gurriel fils ont tous les deux frappé un circuit en première manche, ce qui a permis aux Jays d’amorcer le match avec une confortable avance de 4 à 0.

Marcus Semin, Bo Bichette, Cavan Biggio, Vladimir Guerrero fils et Rowdy Tellez en ont fait de même par la suite. Hernandez a ajouté un coup de canon à sa fiche.

En ce qui concerne le fils de l’ancienne vedette des Expos de Montréal, c’était la 21e fois en 2021 qu’il étirait les bras. Cela représente un sommet dans le baseball majeur. Guerrero fils, qui a aussi produit un point grâce à un simple, a complété son match avec trois points produits, deux points marqués et trois frappes en lieu sûr en cinq apparitions à la plaque.

Des lanceurs malmenés

Le partant Martin Perez (4-4), qui a permis cinq points en seulement une manche et un tiers de boulot, a subi le revers. Son remplaçant immédiat, Ryan Weber, n’a guère fait mieux. Le droitier de 30 ans a donné 13 points, dont 11 mérités, en cinq manches et deux tiers sur la butte.

C’est Robbie Ray (4-2) qui a obtenu la victoire, lui qui a notamment retiré 10 frappeurs adverses sur des prises en six manches.

Dans la défaite, Xander Bogaerts et Enrique Hernandez ont frappé des circuits.

Les Jays et les Red Sox se retrouveront lundi soir pour conclure la série de quatre parties qui oppose les deux clubs. L’unique formation canadienne des ligues majeures a récolté deux gains.