L’Avalanche du Colorado, la plus grande des surprises

Balados

L’Avalanche du Colorado, la plus grande des surprises

Publié | Mis à jour

Les séries éliminatoires 2020-2021 de la Ligue nationale de hockey contiennent leur lot de surprises. La plus récente, l’élimination de l’Avalanche du Colorado en six matchs contre les Golden Knights de Vegas, en a laissé plusieurs perplexes.

La troupe de Jared Bednar menait la série 2-0 avant de s’incliner quatre fois de suite pour se faire montrer la porte de sortie. C’est la troisième fois de l’histoire qu’une équipe remporte les six premiers matchs de son parcours éliminatoire, pour ensuite perdre les quatre suivants.

Cette défaite en a fait mentir plus d’un, dont l’analyste de TVA Sports Denis Casavant, qui n’a pas réussi une seule bonne prédiction au deuxième tour éliminatoire. Ce dernier est revenu sur ses prédictions, dont celle de l’Avalanche, dans le plus récent épisode de son balado intitulé «Du champ gauche», vendredi.

«Quand même surprenant, la tournure des événements pour l’Avalanche du Colorado. Ça semblait être leur année et là on aura de grandes questions à se poser devant le filet, de dire Casavant. Je pense que devant le filet, il y a encore un point d’interrogation.»

Finaliste au trophée Vézina, remis au meilleur gardien en saison régulière, Philipp Grubauer a fait taire ses détracteurs en conservant une fiche de 30-9-1, une moyenne de buts accordés de 1,95 et un taux d’efficacité de ,922. Ses statistiques ont été un peu moins reluisantes lors de la danse printanière, et encore moins durant cette séquence de quatre défaites, lors de laquelle le portier allemand a préservé une moyenne de buts alloués de 4,07 et un taux d’efficacité de ,872.

Grubauer deviendra joueur autonome sans compensation cet été, lui qui écoulait la dernière année d’un contrat de trois ans, d’une valeur de 10 millions $.