Crédit : AFP

Euro 2020

Angleterre, Belgique, France... Qui va gagner l’Euro?

Angleterre, Belgique, France... Qui va gagner l’Euro?

Vincent Destouches

Publié 09 juin
Mis à jour 09 juin

La beauté du format de l’Euro, c’est que toutes les nations qualifiées peuvent croire en leur bonne étoile. Dans ce tournoi qualitativement très dense, 16 des 24 nations engagées accèdent aux huitièmes de finale, un ratio élevé qui permet à tout le monde de rêver. Car, c’est bien connu, une fois en phase éliminatoire, tout peut arriver...

Tout? J’exagère un brin. Quoique... Qui avait sincèrement prédit une présence de la Croatie en finale de la dernière Coupe du monde? Aussi : en 2016, lors de la dernière édition de l’Euro, l’Islande avait éliminé l’Angleterre en huitième de finale et le Pays de Galles s’était débarrassé de la Belgique en quarts.   

Il se passe toujours quelque chose d’inattendu, d’extraordinaire, lors des grands tournois. Et particulièrement à l’Euro! 

Le Danemark a bien triomphé à la surprise générale en 1992, alors même que les Scandinaves ne s’étaient pas qualifiés pour le tournoi, mais avaient été repêchés afin de remplacer la Yougoslavie. Plus récemment, la Grèce avait écrit un scénario hollywoodien en sortant de nulle part lors de l’édition 2004, remportée au Portugal au nez et à la barbe de l’équipe locale.

C’est sûr : 2021 n’y échappera pas. Il y aura des surprises, il y aura des déceptions. La logique ne sera assurément pas respectée. Mais à l’aube du tournoi, il n’y a aucune surprise au moment de dresser la liste des favoris. On y retrouve les suspects habituels, et trois d’entre eux ont, à mes yeux, les meilleures chances de soulever le trophée Henri-Delaunay le 11 juillet prochain.

Crédit photo : AFP

L’Angleterre va gagner, si...   

Elle est capable de profiter de son avantage concurrentiel sur toutes les autres nations : le stade de Wembley. En effet, Londres va accueillir huit rencontres de l’Euro, dont tous les matchs de l’Angleterre au premier tour, ainsi que les demi-finales et la finale de compétition. Autant dire que les Three Lions pourraient quasiment disputer l’Euro à domicile.

- ...les joueurs de Gareth Southgate sont capables de transférer à la sélection nationale le momentum qu’ils ont acquis avec leurs clubs respectifs. Parmi la liste de 26 joueurs appelés en vue de l’Euro, 11 proviennent de Manchester City, Chelsea et Manchester United, qui ont brillé de mille feux sur la scène continentale, se frayant un chemin vers la finale de la Ligue des champions (pour les deux premiers) et vers celle de la Ligue Europa (pour les Red Devils). Les clubs anglais ont dominé l’Europe, c’est clair.

La Belgique va gagner, si...  

- Kevin de Bruyne, le meilleur milieu du monde, se remet rapidement de sa blessure subie en finale de Ligue des champions afin d’éclairer le jeu des Diables Rouges comme lui seul sait le faire, d’autant que devant, Romelu Lukaku est dans la forme de sa vie. S’il fallait en plus qu’Eden Hazard retrouve son niveau de 2018, alors vous pourrez tout de suite mettre le champagne au frais.

- La génération dorée de la Belgique fait un baroud d’honneur et lâche complètement les chevaux à sa dernière participation à l'Euro. Bon, peut-être que certains de ses membres seront encore présents lors de l’Euro allemand de 2024, mais ils seront du mauvais côté des 30 ans. La Belgique est un petit pays de 11 millions d’habitants, mais qui compte actuellement quatre ou cinq des tout meilleurs joueurs de la planète. Elle doit en profiter pour remporter son premier trophée majeur avant que la fenêtre de tir ne se referme.

La France va gagner, si...

- La mayonnaise prend maintenant que Karim Benzema fait partie des ingrédients. De retour avec les Bleus après cinq ans d’absence, le joueur du Real Madrid offre de nouvelles possibilités dans le jeu à Didier Deschamps, rehaussant encore le niveau et le potentiel de l’équipe championne du monde. 

- Il n’y a pas de « si » avec N’Golo Kanté. C’est un fait : la Terre est recouverte à 70% d’eau, et le reste est couvert par Kanté. Donc la France ne peut que gagner avec lui dans ses rangs! Blague à part, le milieu de Chelsea bénéficie actuellement d’une campagne populaire pour mousser sa candidature au Ballon d’Or 2021. 

Crédit photo : AFP

Son coéquipier Kylian Mbappé ne l’entend probablement pas de cette oreille, lui qui a porté le Paris Saint-Germain sur ses épaules cette saison et qui entend bien prendre la relève de Cristiano Ronaldo sur le trône football européen. Et si les joueurs français commencent à se tirer la bourre en quête de trophées et d’honneurs individuels, ça peut faire des dommages dans les défenses adverses.

L’Angleterre, la Belgique et la France font belle figure en entrant dans cette compétition, mais très franchement, les prétendants sont légion. 

Et les autres?   

Le Portugal peut très bien conserver son trophée si Fernando Santos trouve la formule magique pour mettre toutes les vedettes portugaises dans les meilleures conditions dans son XI partant. D’autant que la Seleção est encore mieux armée qu’en 2016, avec un effectif qui déborde de talent.

L’Italie, en pleine renaissance depuis son absence au Mondial 2018, peut rêver à un 2e titre européen si sa jeune génération, qui reste sur une série de 27 matchs sans défaite, tient le choc lors du premier grand rendez-vous, et qu’elle prend confiance en ses capacités. 

L’Allemagne pourrait s’imposer pour la première fois depuis 25 ans si le retour des cadres Thomas Müller et Mats Hummels insuffle du caractère et de la confiance à une Mannschäft quelque peu en perdition lors des dernières années.

L’Espagne peut faire régner à nouveau sa loi si Luis Enrique, qui n’a sélectionné aucun joueur du Real Madrid pour la première fois de l’histoire de la Roja, parvient à trouver son XI au meilleur moment et à transmettre sa grinta à la génération fleurissante des Ferran Torres, Eric Garcia, Pedri, etc.

Crédit photo : AFP

Les Pays-Bas ne sont pas sur la pente ascendante, mais après avoir manqué l’Euro 2016 et la Coupe du monde 2018, les Oranjes, qui seront privés de Virgil van Dijk, de Donny van de Beek et de Jasper Cillessen, mais qui s’appuieront sur Frenkie de Jong, Memphis Depay et Matthijs De Ligt, seront attendus au tournant et n’auront rien à perdre, ce qui les rend particulièrement dangereux. 

Et pourquoi ne pas rêver à une nouvelle surprise? Est-ce que la Croatie et sa génération vieillissante peuvent aller au bout, cette fois? On parle peu du Danemark, mais il dispose d’un sacré effectif pour une nation supposément de second rang, et les coéquipiers de Kasper Schmeichel et de Christian Eriksen ont prouvé lors des derniers mois qu’ils pouvaient rivaliser avec les cadors européens. 

Citons également la Turquie, grand pays de football qui peut paraître comme un géant endormi, mais qui est d’ores et déjà annoncée comme l’équipe surprise du tournoi.

La seule surprise serait de ne pas voir de surprise, en fait. C’est l’Euro! C’est beau, c’est dur, c’est triste, c’est émouvant. Et c’est parfait comme ça.