Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Club de foot Montréal

L’exemption de la LNH fait rêver les autres ligues

Publié | Mis à jour

La décision du ministre canadien de l’Immigration, Marco Mendicino, d’accorder une exemption de quarantaine à la Ligue nationale de hockey pour le troisième tour des séries éliminatoires de la Coupe Stanley a fait beaucoup jaser dimanche.

Le ministre a parlé d’un intérêt national. La décision, rappelons-le, a été prise de concert avec la Santé publique nationale et des provinces.

Les équipes de la LNH n’auront donc pas à se soumettre à une quarantaine en entrant au Canada, pour ce qui est de la formation américaine qui jouera en demi-finale, alors que la formation canadienne évitera elle aussi la mesure de confinement mise en place il y a plusieurs mois.

L’exemption ne s’applique qu’à la troisième ronde pour le moment. Qu’est-ce que ça veut dire pour les autres clubs professionnels canadiens?

Pour le moment, les Blue Jays de Toronto jouent dans le stade de leur club-école de niveau AAA à Buffalo.

Quant aux trois équipes de la Major League Soccer, elles vivent en exil depuis l’automne dernier.

Cette saison, le CF Montréal joue ses matchs à domicile à Fort Lauderdale dans le stade de l’Inter Miami CF. Le Toronto FC emprunte le domicile de l’Orlando SC et les Whitecaps de Vancouver partagent la demeure du Real Salt Lake.

Et rien n’indique que la situation va changer à court terme, ce qui explique peut-être le mutisme général autour de la question.

Pas de nouvelles

Au cours de la journée de lundi, il a été impossible d’obtenir des réponses du ministère canadien de l’Immigration, de la direction provinciale de la Santé publique, de la Major League Soccer et des Whitecaps de Vancouver.

Le responsable des communications du Toronto FC s’est contenté de dire que «le club travaillait étroitement avec tous les paliers de gouvernement face aux défis rencontrés depuis 15 mois», réitérant que «le club s’engageait à suivre les directives au cours des semaines à venir vers une ouverture éventuelle tout en protégeant les Canadiens».

Dimanche, le CF Montréal a envoyé une déclaration aux médias. Dans ce paragraphe, l’équipe mentionnait que «l’exemption était un développement encourageant». Et c’est tout ce que l’organisation va dire pour le moment.

Deux doses

Pour les trois équipes canadiennes de la MLS, cette exemption ravive l’espoir d’un retour à la normale bientôt, surtout qu’outre quelques rares exceptions, tout le personnel des équipes de la MLS a reçu deux doses de vaccins.

Certains joueurs ont d’ailleurs commencé à manifester leur mécontentement sur les réseaux sociaux. C’est notamment le cas du défenseur du Toronto FC Chris Mavinga, qui a appelé à la réouverture des frontières.

Dans le camp du CF Montréal, qui retourne en Floride mardi, on a longtemps espéré pouvoir reprendre la saison au Stade Saputo après la pause internationale, l’équipe devant disputer une partie à domicile contre D.C. United le 23 juin. Mais celle-ci sera vraisemblablement jouée en Floride.

Il est compliqué pour les formations canadiennes de revenir à la maison pour de courtes périodes de temps en raison de la quarantaine obligatoire. Celle-ci rend les visites de clubs américains impossibles.