Canadiens de Montréal

«Gagner est la meilleure façon de répondre»

Publié | Mis à jour

L’attaquant du Canadien de Montréal Paul Byron semblait particulièrement ébranlé par la situation dans laquelle se retrouve Jake Evans, victime d’une commotion cérébrale après avoir été frappé par l’attaquant des Jets de Winnipeg Mark Scheifele, mercredi soir.

«C’est épeurant quand ton coéquipier, ton ami, est inconscient sur la patinoire», a indiqué Byron, jeudi, lui qui a d’ailleurs pu revoir Evans à l’hôtel.

Voyez son point de presse en vidéo principale.

Invité à répondre à certains anciens de la Ligue nationale de hockey (LNH), dont Sean Avery, ayant plaidé qu’Evans aurait dû se protéger sur la séquence, Byron avait une vision bien différente. Il estime qu’il était difficile pour l'attaquant de le faire après avoir fait le tour du but pour marquer dans un filet désert.

«Le jeu n’est plus comme en 1999, a soutenu Byron. On essaie d’éliminer ces gestes. On n’a pas aimé le coup. C’était salaud. Maintenant, de gagner pour lui (Evans), c’est la meilleure façon de répondre.»

Lehkonen pour remplacer Evans?

Le défenseur Jeff Petry s’est également montré concerné par l’état de santé de son jeune coéquipier, au lendemain de la violente mise en échec survenue en fin de troisième période dans la victoire de 5 à 3 du Canadien. Comme un bon vétéran, Petry s’est toutefois fait rassurant en vue de la suite de la série face aux Jets, qui se poursuit dès vendredi, toujours à Winnipeg.

Tout en vantant le travail d’Evans, Petry estime qu’un joueur comme Arturri Lehkonen pourrait réintégrer la formation et le remplacer efficacement.

«C’est un joueur fiable, c’est une pièce importante de notre équipe, notamment en infériorité numérique et Arturri aussi, a affirmé Petry à propos d’Evans. Il nous manquera, mais on sait qu’il fera le nécessaire pour être de retour le plus rapidement possible.»

Même approche

Selon la suspension que pourrait se voir décerner Scheifele, Petry n’entend pas jouer de façon tellement différente s’il doit affronter à nouveau le joueur des Jets.

«Je ne crois pas que l’on doive changer beaucoup notre approche, mais on va faire ce qu’il faut», a dit Petry.