Canadiens de Montréal

Evans parle et bouge, indique Gallagher

Publié | Mis à jour

L’attaquant des Canadiens Jake Evans, frappé vicieusement par Mark Scheifele, des Jets, à la fin du match de mercredi soir, se portait relativement bien après avoir été transporté hors de la patinoire sur une civière.

C’est du moins ce qu’a avancé son coéquipier Brendan Gallagher lors d’un entretien avec notre collègue Renaud Lavoie après la rencontre, que les Canadiens ont remportée 5-3.  

«Il parle, il bouge, donc c'est bon, a-t-il indiqué. C'était juste effrayant de voir un gars à terre comme ça (...) nos sentiments à ce sujet sont clairs, maintenant on va laisser la ligue s'en occuper.»

Avisé par Dominique Ducharme et Marc Bergevin de modérer ses propos avant l’entrevue, Gallagher n’a pas trop voulu épiloguer sur ce qu’il pensait du geste posé par Scheifele, qui a frappé sournoisement, violemment et gratuitement Evans en plein visage après que celui-ci eut marqué dans un filet désert en fin de rencontre.

«Tout ce que je dirai, c'est qu'on joue au hockey depuis assez longtemps et Scheifele devrait être plus brillant que ça, a-t-il affirmé. Il n’est pas comme ça (d’habitude), mais tu pouvais voir ses émotions prendre le dessus à mesure que le match avançait. C’est un coup terrible. Il devrait être plus intelligent que ça.»

«Je pense aussi à sa famille qui regarde ça à la maison, et à quel point ça doit être effrayant pour eux de voir ça, a-t-il également observé. (...) Mais les signes sont bons, il nous parlait, il bougeait et les docteurs semblent confortables avec la situation. C'est effrayant pour tout le monde, mais j'espère qu'ils peuvent se rassurer un peu avec ça.»

Voyez l’entretien complet en vidéo principale.