Crédit : AFP

NBA

«Ta mère ne serait pas fière de toi»

Publié | Mis à jour

Le retour des partisans dans les amphithéâtres pour assister à des événements sportifs devait être un événement joyeux pour tous, mais certains d’entre eux semblent avoir oublié comment agir en public. Dans la dernière semaine seulement, dans la NBA, trois joueurs ont été visés par des projectiles provenant d’un spectateur.

Le plus récent événement de ce genre est survenu dimanche soir, au terme du match entre les Nets de Brooklyn et les Celtics, à Boston. Une bouteille d’eau a effleuré le joueur de la formation new-yorkaise Kyrie Irving, alors qu’il quittait le parquet, à la suite d’une victoire de 141 à 126 des siens.

«C’est une forme cachée de racisme, de traiter les gens comme s’ils étaient dans un zoo humain, en leur lançant des choses, en leur criant des noms, a dit Irving en vidéoconférence, quelques minutes après l’incident l’impliquant. On atteint un certain point où c’est assez.»

«Je sais que d’avoir été enfermé à l’intérieur en raison de la pandémie durant un an et demi en a mis plusieurs sur les nerfs, a créé du stress pour plusieurs, mais quand tu viens à ce genre de matchs, tu te dois de réaliser que ces hommes sont des humains, de dire le coéquipier de Irving, Kevin Durant. Nous ne sommes pas des animaux, nous ne sommes pas au cirque.»

«Une personne a été arrêtée par la police de Boston à la suite du match de [dimanche] soir pour avoir lancé un objet, a mentionné le TD Garden, domicile des Celtics et des Bruins de Boston, dans la Ligue nationale de hockey, dans un communiqué. Nous allons offrir notre aide et notre appui à la police de Boston durant cette enquête. Nous n’avons aucune tolérance quand un spectateur viole le code de conduite, et ce spectateur est sujet à un bannissement à vie du TD Garden.»

Deux autres gestes gratuits

Mercredi, deux événements distincts ont eu lieu. D’abord, en quittant le parquet au terme d’une défaite de 120 à 95 des Wizards de Washington contre les 76ers, à Philadelphie, Russell Westbrook a été atteint par un sac de maïs soufflé d’un partisan.

À New York, en plein match, un spectateur a, pour sa part, décidé de cracher sur le joueur des Hawks d’Atlanta Trae Young, alors que ce dernier était sur le parquet.

Chacune des formations locales lors de ces incidents, soit les 76ers et les Knicks respectivement, a effectué une enquête à la suite des incidents. Dans chacun des cas, l’assaillant a été identifié et banni de l’amphithéâtre où il a commis le geste.

«Ta mère ne serait pas fière de toi, en train de lancer des bouteilles d’eau sur de joueurs ou de lancer du maïs soufflé ou de cracher sur les joueurs. Sois mature et profite du match», a ajouté Durant, visiblement frustré par la situation, lui qui n’a pas manqué d’ajouter quelques mots vulgaires en s’adressant aux médias.