Crédit : AFP

MLB

L'état des forces dans la MLB

L'état des forces dans la MLB

François Paquet

Publié 31 mai
Mis à jour 31 mai

Le deuxième mois de la saison a commencé à départager les hommes des enfants. 

Coup d’œil sur les forces en présence à la conclusion du mois de mai.

1- Padres de San Diego (34-20)

La grosse machine brune a mis un mois à être bien huilée et le mois de mai a été très convaincant. Ils semblent être dans le top 3, et ce, pour y rester.

2- Rays de Tampa Bay (34-20)

Ils avaient été plus ou moins convaincants lors du mois d’avril, mais leur séquence de 11 victoires en mai a prouvé qu’ils seront encore à surveiller cette année, avec l’émergence de quelques jeunes.

3- A’s d’Oakland (31-24)

La bataille pour le titre de la division ouest se jouera à deux, avec les Astros. Mais les A’s semblent avoir une longueur d’avance et jouent du bon baseball, après un début de saison chaotique.

4- Dodgers de Los Angeles (31-22)

Après une séquence difficile au début du mois, les bons vieux Dodgers jouent du meilleur baseball. Et avec le retour en santé de Cody Bellinger, les Dodgers risquent d’être difficiles à battre.

5- White Sox de Chicago (32-20)

Après avoir perdu les services d’Eloy Jimenez, c’était au tour de Luis Robert de tomber au combat. Malgré ces deux pertes importantes, les hommes de Tony Larussa dominent la division centrale et seront durs à rattraper.

6- Giants de San Francisco (33-20)

Les Giants n’ont pas connu un mauvais mois de mai, mais le rythme des Padres et des Dodgers est dur à soutenir. Il faudra gagner les séries face à nos rivaux de divisions pour rester dans la course.

7- Cards de St-Louis (30-23)

Sans tambour ni trompette, les Cards continuent de joueur du bon baseball. Dans une division aussi faible, ils semblent être la meilleure équipe.

8- Red Sox de Boston (32-20)

Ils sont encore en bonne position, mais le manque de profondeur au monticule commence à se faire sentir. Pourront-ils vraiment tenir le coup dans une division aussi compétitive?

9- Astros de Houston (28-24)

Ils sont durs à suivre ces Astros. Certains soirs, ils ont l’air de prétendants au titre, alors que d’autres soirs, ils ne battraient pas une équipe AAA. Le prochain mois sera déterminant pour les hommes de Dusty Baker.

10- Blue Jays de Toronto (27-25)

Ils impressionnent les jeunes Blue Jays, même si la relève est chancelante. Et avec l’arrivée d’Alek Manoah dans la rotation et le retour imminent de Georges Springer, les Blue Jays ont l’air d’une équipe très compétitive.

11- Mets de New York (25-20)

Dans une division aussi intrigante, les Mets semblent être en bonne posture. Cependant, le retour en santé de Noah Syndergaard attendra, puisque ce dernier s’est à nouveau blessé au coude.

12- Cubs de Chicago (29-23)

La relève des Cubs connaît une séquence de plus de 40 manches sans donner de point. Ce qui explique leur remontée au classement.

13- Yankees de New York (29-24 )

Ils ne jouent pas encore à la hauteur de leur talent et ça commence à être inquiétant. Et plusieurs blessures à long terme à des joueurs clés comme Aaron Hicks, Luke Voit et Corey Kluber pourraient vraiment leur compliquer la tâche.

14- Brewers de Milwaukee (28-25)

Ils manquent de constance dans leur jeu, mais le retour au jeu de Corbin Burnes et de Christian Yelich aidera énormément. L’arrivée de Willy Adames dans une transaction avec les Rays, ne nuira pas non plus.

15- Indians de Cleveland (28-23)

Les Indians tiennent leur bout dans la division centrale. Cependant, les blessures à Zach Plesac et Franmil Reyes vont grandement affecter les hommes de Terry Francona, autant en attaque qu’au monticule.

16- Phillies de Philadelphie (25-28)

Bryce Harper n’était pas en santé et se retrouve sur la liste des blessés. Sans lui, l’attaque des Phillies semble amorphe et l’équipe fait du surplace.

17- Braves d’Atlanta (24-26)

Ils sont bourrés de talents, mais les performances sont très inconstantes. La blessure aux doigts de Marcel Ozuna n’aidera pas la cause des favoris de la division est. Et ce dernier risque aussi d’être suspendu pour une histoire inacceptable de violence familiale.

18- Royals de Kansas City (25-26)

Le retour sur la Terre est arrivé pas mal plus vite que prévu pour les Royals. Une séquence de 11 défaites est venue anéantir un bon début de saison.

19- Mariners de Seattle (27-27)

Ils ont connu un peu le même sort que les Royals, c’est-à-dire un bon début de saison qui a faussé la donne. Ils peinent à rester au-dessus de .500 malgré l’arrivée de l’excellente recrue Jared Kelenic.

20- Marlins de Miami (24-28)

Les deux premiers mois de la saison ont été quasi identiques pour les jeunes Marlins. Des performances honnêtes des lanceurs, mais une attaque qui n’en fait pas assez.

21- Reds de Cincinnati (23-28)

On leur donnait le bénéfice du doute en début de saison, mais tout indique qu’ils ne seront pas dans le coup après un mois de mai difficile.

22- Nationals de Washington (21-28)

Après un premier mois difficile en raison de la COVID, les Nationals n’ont pas joué du grand baseball au mois de mai non plus. C’est à se demander si les Nationals ne seront pas vendeurs, si le mois de juin est décevant.

23- Angels de Los Angeles (24-29)

Déjà que le début de saison était difficile, la blessure au mollet à Mike Trout a, pratiquement, mis un terme aux espoirs des Angels de participer aux séries éliminatoires.

24- Rangers du Texas (22-33)

Ils ne sont pas compétitifs et c’était tout à fait prévisible. Mais l’éclosion du Cubain Adolis Garcia est vraiment un baume sur une organisation en reconstruction.

25- Twins du Minnesota (21-31)

Les choses ne s’améliorent pas pour les Twins. Leur meilleur joueur, Byron Buxton, est toujours blessé et les défaites continuent à s’accumuler à un rythme alarmant.

26- Tigers de Detroit (22-31)

Le développement se poursuit pour les jeunes Tigers. Au-delà de la fiche, A.J. Hinch doit s’assurer que son équipe progresse.

27- Diamondbacks de l’Arizona (19-35)

Des décisions devront être prises bientôt, parce que, comme prévu, les Diamondbacks font du surplace et manque de jeunes talents dans ses filiales. Ils viennent de perdre 13 de leurs 14 derniers matchs.

28- Pirates de Pittsburgh (20-32)

La fiche ne sera pas reluisante à la fin de la saison, mais il faut leur donner une chose, les Pirates ne représentent jamais une proie facile. Mais le talent a souvent raison de la persévérance.

29- Orioles de Baltimore (17-36)

Après un début de saison prometteur, les Orioles ont retrouvé leurs mauvaises habitudes et sont au cœur d’une séquence de 13 revers. Et ils ont aussi retrouvé un endroit qu’ils connaissaient bien, les bas-fonds de la division est.

30- Rockies du Colorado (20-34)

Ça va de mal en pis pour les Rockies. Les défaites s’accumulent et leur meilleur joueur, Trevor Story, se retrouve sur la liste des blessés. Ça sent le grand ménage!