LNH

L’abandon n’est pas une option chez les Hurricanes

Publié | Mis à jour

Les Hurricanes de la Caroline devront se relever rapidement face au Lightning de Tampa Bay s’ils ne souhaitent pas être les prochaines victimes des champions en titre de la coupe Stanley, mais ils entendent miser sur leur force de caractère pour tenir leur bout. 

Un mauvais but concédé par le gardien Alex Nedeljkovic tard en troisième période a coulé les hommes de Rod Brind’Amour dans le premier match de la série opposant les deux clubs, dimanche.

Goodrow marque un gros but en troisième période! -

Ci-dessus, voyez le point de presse intégral de Rod Brind'Amour, lundi matin.

Même si la déception était bien évidente après le revers de 2 à 1, personne n’a l’intention de baisser les bras à l’intérieur du vestiaire des «Canes», qui ont malgré tout été menaçants en vertu de 38 tirs.

Pour le pilote des Ouragans, l’adversité fait partie des joies et peines des séries éliminatoires. Et sur ce plan, les siens en ont vécu passablement en saison régulière avec les blessures de Teuvo Teravainen et de Petr Mrazek, notamment.

«Rien n’est facile pour ce groupe, jamais. Il n’y a pas de cadeau leur étant offert. Tout ce qu’il a obtenu fut mérité. Il n’y a aucun match facile et on dirait que rien ne se passe aisément pour nous, a mentionné Brind’Amour en point de presse, lundi. 

«Évidemment, nous sommes en séries. Nous devons mériter chaque pouce de glace, chaque but. Toutefois, cette équipe rebondit toujours. Je ne m’attends pas à ce que ce soit différent.»

«C’est un peu notre mantra, a renchéri le défenseur Jake Bean, auteur du seul but des siens dans le match 1. De nombreuses formations ont à traverser des moments plus durs et jouer. Nous devons prendre un jour à la fois. Quand l’adversité est au rendez-vous, nous essayons de tenir bon et d’afficher notre détermination. [...] Je pense qu’on peut encore élever notre jeu d’un cran et tous les gars ici sont d’accord. On savait que ça n’allait pas finir sans quelconque adversité.»

Un mur à démolir

Si les Hurricanes souhaitent surprendre le Lightning, ils devront trouver le moyen de venir à bout d’Andrei Vasilevskiy, un gardien qui affiche sa forme des beaux jours. Jusqu’ici, le Russe affiche un taux d’efficacité de ,936 en séries 2020.

«C’est le meilleur de la ligue, le meilleur au monde, a affirmé Brind’Amour au site NHL.com. Nous savions ce qui s’en venait. Nous devons tenter de lui compliquer la vie. Sa performance était celle à laquelle on s’attendait. Maintenant, il faut continuer d’essayer de le déjouer.»

Les deux clubs croiseront le fer à Raleigh, mardi, dans le cadre du deuxième duel de leur série. TVA Sports le diffusera à 19 h 30.